Autour de la table – Actualités
2018/11/26

Les Aliments Maple Leaf construira une usine de volaille à valeur ajoutée de calibre mondial à London, Ontario

 Investissement historique afin de répondre à la demande croissante et de renforcer la compétitivité du secteur canadien de la volaille

Téléconférence du milieu de l'investissement aujourd'hui à 17 h 30, HNE

TSX : MFI
www.mapleleaffoods.com

MISSISSAUGA, ON, le 26 nov. 2018 /CNW/ - Aujourd'hui, les Aliments Maple Leaf (TSX : MFI) a annoncé le projet de construire une usine de volaille fraîche à valeur ajoutée de 660 millions de dollars à London, en Ontario.

Les Aliments Maple Leaf Inc. (Groupe CNW/Les Aliments Maple Leaf Inc.)

La nouvelle installation de 640 000 pieds carrés devrait être l'une des usines de transformation de volaille les plus évoluées au monde du point de vue technologique et comprendra des processus et des technologies de pointe en matière de salubrité des aliments, d'environnement et de bien-être animal.

Le financement du projet comprend une dépense en capital d'environ 605,5 millions de dollars de la part des Aliments Maple Leaf, un investissement de 34,5 millions de dollars du gouvernement de l'Ontario et un investissement de 20 millions de dollars du gouvernement du Canada au titre du Fonds stratégique pour l'innovation. En outre, l'entreprise reçoit un prêt de huit millions de dollars du Programme Agri-innover. Dans le cadre de l'entente de financement fédérale, Maple Leaf investira cinq millions de dollars de plus au cours des cinq prochaines années dans des projets qui accélèrent l'adoption de technologies de fabrication et de production de pointe et appuient l'objectif que l'entreprise s'est fixée, soit de réduire son empreinte environnementale de 50 % d'ici 2025.  

« Cette installation de calibre mondial permettra à Maple Leaf de répondre à la demande toujours croissante des consommateurs pour les produits de volaille à valeur ajoutée de qualité supérieure et de renforcer le système alimentaire du Canada, affirme Michael H. McCain, président et chef de la direction. Elle intégrera des technologies de pointe en matière de salubrité des aliments, d'environnement et de bien-être animal qui feront avancer notre vision d'être le chef de file mondial de la production durable de protéines. Il s'agit d'un investissement historique dans le secteur canadien de la volaille qui offre d'importantes retombées pour les intervenants et l'économie et qui assure que le Canada dispose d'une capacité de transformation intérieure suffisante pour répondre aux prévisions sur la production et la demande de volaille. »

Cet investissement stratégique produira un solide rendement du capital investi et créera une valeur actionnariale exceptionnelle. Le projet devrait verser des bénéfices annualisés de 105 millions de dollars au BAIIA ajusté de l'entreprise, sur la base du revenu annualisé dans les 12 mois suivant le démarrage de l'usine et d'ici la fin de 2023. En nous basant sur les ventes actuelles, ajustées en raison des acquisitions récentes, nous estimons que cela fournira plus de 270 points de base à la marge actuelle du BAIIA ajusté.

Nous nous attendons à ce que le projet contribue aux bénéfices à compter de 2022 et à ce que l'entreprise réalise sa marge ciblée du BAIIA ajusté de 14 % à 16 %.

« Une fois construite, cette nouvelle installation de transformation de volaille devrait contribuer de façon significative à la marge ciblée de BAIIA ajusté globale et fournira une valeur stratégique à long terme extraordinaire dans une importante composante croissante de nos activités, » ajoute monsieur McCain.

« Notre gouvernement est enchanté d'investir dans le projet des Aliments Maple Leaf afin d'aider à apporter de nouvelles innovations au secteur de transformation des aliments du Canada, de permettre au Canada de demeurer concurrentiel sur la scène internationale et de créer de nouveaux emplois de classe moyenne en Ontario. Cette nouvelle installation de pointe démontre comment l'innovation crée des emplois et aide l'environnement en employant un mode plus durable de transformation de la volaille, » affirme l'honorable Navdeep Bains, ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique.

« L'industrie agroalimentaire du Canada est un moteur essentiel de l'innovation et de la création d'emplois bien rémunérés dans l'ensemble du pays. Notre gouvernement est fier d'investir chez les Aliments Maple Leaf et d'aider ainsi à positionner le Canada en tant qu'acteur de renommée mondiale dans le secteur de la transformation des aliments et à augmenter la capacité concurrentielle et la durabilité de notre secteur agricole, » déclare l'honorable Lawrence MacAulay, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire.

« Il s'agit du plus important investissement fait de l'histoire du secteur agricole de l'Ontario. Cet investissement montre que le secteur a confiance dans notre économie en pleine croissance et montre une fois de plus comment nous rendons l'Ontario ouvert aux affaires. C'est formidable de voir une entreprise comme Maple Leaf investir à London. Cette nouvelle usine innovatrice modernisera les procédés de transformation et aidera à rendre les producteurs de poulet de l'Ontario plus concurrentiels. » - dit l'honorable Doug Ford, Premier ministre de l'Ontario.

Le poulet est la protéine de viande la plus consommée et dont la croissance est la plus rapide au Canada, offrant polyvalence, nutrition et dont l'empreinte environnementale est plus faible. Il existe une demande particulièrement élevée de produits de poulet élevé sans antibiotiques et de poulet halal, domaines dans lesquels Maple Leaf offre les principales marques nationales. Cette installation d'envergure réduira les contraintes que Maple Leaf éprouve actuellement dans son réseau ontarien, améliorera l'efficacité opérationnelle et augmentera sa gamme de produits à valeur ajoutée et sa capacité de répondre à la demande croissante des consommateurs.

La décision de procéder a été prise après un examen approfondi effectué par la direction et le conseil d'administration de l'entreprise, mené par un groupe de travail spécial qui s'est livré à une analyse détaillée de tous les éléments du plan ayant trait à la stratégie, à l'exploitation et au capital, aux risques et aux rendements, ainsi qu'aux solutions de rechange permettant d'optimiser le rendement du capital. Pour donner une idée de la rigueur de ce processus, la conception de cette nouvelle installation a été mise au point à environ 90 %, ce qui fournit un degré de certitude élevé quant aux coûts du projet et à ses résultats. Maple Leaf s'attend à engager des dépenses non renouvelables d'environ 140 millions de dollars, dont des coûts de restructuration comptants nets et autres coûts connexes d'environ 45 millions de dollars. L'entreprise prévoit financer cet investissement au moyen d'une combinaison des flux de trésorerie liés à l'exploitation et de capitaux empruntés.

Au chantier de London, les travaux de construction devraient débuter au printemps de 2019 et le démarrage de l'usine est prévu pour le deuxième trimestre de 2021. Au début, la nouvelle usine procurera plus de 1 450 emplois directs à temps plein et à temps partiel, ainsi que des emplois supplémentaires à mesure que les volumes de production augmenteront avec le temps. Maple Leaf travaillera de près avec les agences locales afin de recruter et de former les gens et de fournir du travail spécialisé dans un milieu de travail sécuritaire et inclusif. La construction comme telle devrait produire environ 300 emplois et près de 85 % des dépenses du projet soutiendront les entrepreneurs locaux assurant la construction et l'installation. Nous nous attendons à ce que l'usine crée 1 400 emplois indirects de plus dans le secteur de l'approvisionnement et des services et qu'elle génère une activité économique annuelle estimée à 1,2 milliard de dollars, une fois qu'elle sera totalement opérationnelle.

« J'aimerais souhaiter la bienvenue aux Aliments Maple Leaf à London, dit Monsieur le maire Matt Brown. L'engagement de London envers une infrastructure de calibre mondial et une solide stratégie des terrains industriels lui ont conféré la compétitivité nécessaire pour attirer un investissement de cette envergure. »

La production des trois petites usines vieillissantes en Ontario sera peu à peu consolidée dans cette nouvelle installation. L'usine de l'entreprise à St. Marys devrait fermer ses portes vers la fin de 2021, tandis que celles à Toronto et à Brampton fermeront vers le milieu ou la fin de l'année 2022. Chacune de ces usines est âgée de 50 à 60 ans et présente des contraintes d'emplacement, d'empreinte et d'infrastructure qui limitent les occasions d'expansion et de modernisation qui permettraient de répondre à la demande en pleine croissance du marché. Maple Leaf collaborera avec les communautés concernées et le gouvernement afin de trouver d'autres moyens d'utiliser ces usines, lorsqu'elles finiront par fermer.

« Nous sommes sincèrement désolés de l'impact de ces fermetures éventuelles sur notre personnel et nos collectivités, déclare M. McCain. Même s'il reste quelques années avant ces fermetures, nous en informons nos employés bien avant, afin que nous puissions communiquer ouvertement et leur accorder notre soutien tout au long de cette transition prolongée. Nous leur fournirons des possibilités d'emploi à la nouvelle usine et dans d'autres installations de Maple Leaf, ainsi que des services pour les aider à trouver de nouveaux emplois. »    

Conférence téléphonique

Une webémission et téléconférence à l'intention des investisseurs aura lieu à 17 h 30, HNE, le 26 novembre 2018. Afin de participer à la conférence téléphonique, veuillez composer le 1 800 806-5484 ou le 416 340‑2217. Pour les personnes dans l'impossibilité d'y participer, la conférence sera également rediffusée une heure plus tard au 1 800 408‑3053. Une présentation pour investisseurs sera disponible au site www.mapleleaffoods.com et se trouvera sous l'onglet Présentations et webémissions dans la section Relations avec les investisseurs.

Une présentation webdiffusée sera également disponible sur le site suivant : https://edge.media-server.com/m6/p/mj7if2xe.

Énoncés prospectifs

Le présent communiqué contient des énoncés faits par des représentants de la société, dans leurs remarques relatives au présent communiqué, qui pourraient formuler des énoncés prospectifs au sens des lois applicables sur les valeurs mobilières. Ces énoncés sont fondés sur des attentes, estimations, prévisions et projections courantes sur les secteurs dans lesquels la société exerce ses activités et sur des opinions et hypothèses formulées par la direction de la société.

Ces énoncés comprennent, sans s'y limiter, des énoncés relatifs à la nouvelle usine de transformation de poulet et aux stratégies, aux plans, aux mesures et aux attentes de la société, y compris, entre autres, aux attentes relatives aux capacités techniques de la nouvelle usine de transformation de poulet, à l'attente de création de valeur actionnariale, aux bénéfices futurs, aux marges du BAIIA ajusté, aux coûts du projet, aux coûts de restructuration comptants nets et autres coûts connexes, aux emplois créés, aux moments choisis pour la fermeture des usines, aux délais de construction et aux autres avantages futurs de la nouvelle usine de transformation de poulet. Les termes « prévoit », « anticipe », « a l'intention de », « tente », « pourrait », « planifie », « croit », « cherche à », « estime » et leurs dérivés ou d'autres expressions semblables permettent de reconnaître l'information prospective. Ces énoncés ne constituent pas des garanties du rendement futur et se fondent sur des hypothèses, des risques et des incertitudes difficiles à prévoir.

Ces énoncés sont fondés sur un certain nombre de facteurs et d'hypothèses portant notamment, sans s'y limiter, sur la stabilité des économies canadienne, américaine, britannique et japonaise; la stabilité des taux de change actuels entre le dollar canadien, le dollar américain, la livre britannique et le yen japonais; la stabilité de l'offre et des prix des matières premières, de l'énergie et des fournitures; la possibilité d'introduire avec succès des augmentations de prix; la stabilité de l'environnement concurrentiel; l'absence de rappel de produits; la capacité constante de la société à accéder de façon économique à du capital, au besoin; et l'absence d'événements imprévus qui pourraient modifier de façon importante les plans actuels de la société. Toutes ces hypothèses sont fondées sur l'information dont dispose actuellement la société, y compris l'information obtenue auprès de tiers. Bien que l'entreprise considérait ces hypothèses comme étant raisonnables en cours de rédaction, elles pourraient se révéler inexactes, en tout ou en partie. En outre, les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats exprimés, sous-entendus ou prévus dans les présents énoncés prospectifs, lesquels traduisent les attentes de la société à la date de leur publication. Les lecteurs sont mis en garde de ne pas accorder une foi excessive aux énoncés prospectifs, car ils ne constituent pas des garanties de rendements futurs.

Les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement des résultats exprimés de façon explicite ou implicite ou prévus dans les énoncés prospectifs comprennent les risques associés à la mise en œuvre et à l'exécution de projets et de plans complexes, dont la disponibilité et le prix de la main-d'œuvre et des matériaux de construction et le risque de dépassement de devis; les risques posés par la contamination des aliments, les pandémies et les rappels de produits; les risques associés au prix des produits de base et à l'incapacité de la société de contrôler ces prix; les risques associés aux fluctuations du taux de change; les risques associés à l'évolution des goûts, des préférences et des habitudes d'achat des consommateurs; les risques posés par la concurrence; les risques liés au système de gestion de l'approvisionnement de la volaille au Canada et la disponibilité de poulets frais destinés à la transformation; et les risques d'attirer et de conserver suffisamment de main-d'œuvre pour l'usine. Les autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement des résultats exprimés, de façon explicite ou implicite, ou prévus dans les énoncés prospectifs sont décrits plus longuement dans les documents déposés par la société auprès des organismes de réglementation canadiens, y compris dans la section « Facteurs de risque » du rapport de gestion de la société pour l'exercice terminé le 31 décembre 2017. Tous ces documents peuvent être consultés sur SEDAR, à l'adresse www.sedar.com.

Certains de ces énoncés prospectifs pourraient être vus comme des perspectives financières aux fins des lois applicables sur les valeurs mobilières y compris, sans s'y limiter, les énoncés relatifs aux futures dépenses en immobilisations et aux futures marges du BAIIA ajusté. Ces perspectives financières sont présentées dans le but de décrire certains objectifs mesurables que la société aspire à atteindre et qu'elle peut utiliser pour évaluer ses résultats. Ces perspectives financières pourraient ne pas convenir à d'autres fins, et les lecteurs ne devraient pas supposer qu'elles seront atteintes.

La société n'a l'intention de mettre à jour aucun énoncé prospectif (ni aucune perspective financière), oral ou écrit, et décline expressément toute obligation à cet égard, que ce soit en raison de nouvelles informations, d'événements futurs ou d'autres facteurs, sauf lorsque la loi l'exige.

À propos des Aliments Maple Leaf

Les Aliments Maple Leaf Inc. est une entreprise phare spécialisée en produits de protéines qui fabrique des aliments novateurs de qualité supérieure commercialisés sous des marques nationales comme Maple Leaf®, Prime de Maple Leaf®, Natural SelectionsMD Maple Leaf®, Schneiders®, Country NaturalsMD Schneiders®, MinaMD, SWIFT®, LightlifeMC et Field Roast Grain Meat Co.MC. Maple Leaf emploie environ 11 500 personnes et exerce ses activités au Canada, aux États-Unis et en Asie. Son siège social se trouve à Mississauga, en Ontario, et ses actions sont inscrites à la Bourse de Toronto sous le symbole MFI.

Vue aérienne de l’emplacement de la future usine de volaille des Aliments Maple Leaf à London, Ontario. (Groupe CNW/Les Aliments Maple Leaf Inc.)

Rendu d'architecture de la future usine de volaille des Aliments Maple Leaf à London, Ontario. (Groupe CNW/Les Aliments Maple Leaf Inc.)

Michael H. McCain, président et chef de la direction des Aliments Maple Leaf - Référence photographique : Frank Neufeld (Groupe CNW/Les Aliments Maple Leaf Inc.)

Poulet élevé sans antibiotiques (ÉSA) Prime de Maple Leaf. (Groupe CNW/Les Aliments Maple Leaf Inc.)

SOURCE Les Aliments Maple Leaf Inc.

Personne-ressource des relations avec les investisseurs : Kim Lee, 905 285-5898, Ligne info-médias des Aliments Maple Leaf, 1 888 995-5030

Communiqués de presse et Notre point de vue