Centre des médias
2021/02/25

Les Aliments Maple Leaf communique ses résultats financiers pour le quatrième trimestre et l'exercice 2020

L'exécution des activités dans le cadre du programme stratégique, a permis de dégager des marges du BAIIA ajusté de 12,6 % au sein du Groupe des protéines animales, la croissance se poursuivant depuis cinq trimestres maintenant, en glissement annuel

TSX : MFI
www.mapleleaffoods.com

MISSISSAUGA, ON, le 25 févr. 2021 /CNW/ - Les Aliments Maple Leaf Inc. (« Les Aliments Maple Leaf » ou la « société ») (TSX : MFI) a communiqué aujourd'hui ses résultats financiers pour le quatrième trimestre et l'exercice clos le 31 décembre 2020.

« Nous avons commencé cette année sans précédent avec un optimisme pur et simple de la part de notre entreprise, pour ensuite réagir à une crise mondiale », a déclaré Michael H. McCain, président et chef de la direction de l'entreprise. « Nos employés et nos stratégies ont été mis à l'épreuve et ils ont excellé, faisant preuve de compétence, de rapidité, d'agilité et d'une priorité claire d'action pour protéger nos employés d'abord tout en appuyant tous nos intervenants. »

Notre quatrième trimestre a clôturé une année de performance record, avec de solides gains du chiffre d'affaires et une solide augmentation de la marge du BAIIA ajusté. Nous avons repositionné notre portefeuille dans deux catégories à forte croissance, ce qui représente maintenant 20 % de nos ventes annuelles, générant un taux de croissance composé supérieur à 25 % au cours des trois dernières années », a poursuivi M. McCain. « La production de protéines végétales a ralenti, et la solide amélioration de la gamme de produits de base a été neutralisée par un faible rendement des produits frais et des services alimentaires.

Nous demeurons confiants quant à notre situation à long terme, soutenue par l'innovation et l'investissement dans la marque. La société a subi des bouleversements incroyables cette année, et notre personnel a bravement relevé le défi. »

Faits saillants du quatrième trimestre 2020

  • Les ventes totales de la société ont augmenté de 11,1 % pour s'établir à 1 129,2 millions de dollars, assorties d'une marge du bénéfice ajusté avant intérêts, impôts et amortissements (« BAIIA »)(i) de 9,7 %, en hausse par rapport à 7,4 % l'an dernier.

  • Les ventes dans le Groupe des protéines animales ont augmenté de 11,3 % grâce à l'exécution continue de stratégies dans la production durable de viande durable et de la rénovation de la marque, ainsi qu'à l'incidence d'une semaine supplémentaire en 2020. La marge du BAIIA s'est établie à 12,6 %, en hausse de 120 points de base (pb) par rapport à l'exercice précédent, affichant donc une croissance pour un cinquième trimestre consécutif en glissement annuel.

  • La croissance des ventes du Groupe des protéines végétales s'établit à 5,5 % ou 6,7 % après exclusion de l'incidence du taux de change, ce qui est inférieur aux attentes en raison du ralentissement de la demande dans certains produits de détail et des activités des services alimentaires. Les frais de vente, frais généraux et frais d'administration se sont élevés à 32,5 millions de dollars, ce qui correspond aux attentes.

  • Les coûts bruts liés à la COVID-19 étaient d'environ 15 millions de dollars. Ces coûts ont été partiellement annulés par la diminution dans les dépenses discrétionnaires,ce qui s'est traduit par une incidence nette d'environ 13 millions de dollars sur le BAIIA ajusté de la société.

  • Le bénéfice net s'établit à 25,4 millions de dollars, soit une augmentation de 45,2 % par rapport à 17,5 millions de dollars l'an dernier.

Points saillants de l'exercice 2020 et perspectives pour 2021

  • Les ventes totales de la société ont augmenté de 9,2 % pour s'établir à 4 303,7 millions de dollars, assorties d'une marge du BAIIA de 9,2 %, en hausse de 110 points de base par rapport à 8,1 % l'exercice antérieur.

  • Les résultats du Groupe des protéines animales étaient conformes aux attentes, avec une croissance des ventes de 9,0 % et une marge du BAIIA ajusté de 12,4 %, en hausse de 200 pb par rapport à 10,4 % l'an dernier. La croissance a été stimulée par l'exécution continue des stratégies, qui ont plus que compensé les coûts d'exploitation importants associés à l'atténuation des risques liés au COVID-19.

  • Les ventes du Groupe des protéines végétales ont augmenté de 19,5 % ou 18,1 % après exclusion de l'incidence du taux de change, et un ralentissement de la croissance au deuxième semestre de 2020. Les frais de vente, charges générales et administratives se sont élevés à 144 millions de dollars, les investissements étant axés sur la publicité, la promotion et le marketing pour accroître la notoriété des marques, ainsi que pour appuyer la rénovation de la marque et l'innovation de nouveaux produits.

  • Les dépenses en immobilisation de 490,7 millions de dollars comprenaient essentiellement des capitaux de construction(i) de 333,8 millions de dollars, dont la majeure partie était liée à des projets de construction en cours dans les installations avicoles de London (Ontario).

  • Perspectives pour 2021 : Poursuite de la croissance rentable du Groupe des protéines animales, combinée à une forte croissance des ventes et à l'augmentation de la marge du BAIIA ajusté, l'objectif étant de 14 à 16 % pour 2022. La croissance des ventes du Groupe des protéines végétales devrait être atteindre l'objectif stratégique de 30 %, soutenue par des frais de vente, frais généraux et frais d'administration et similaires à ceux de 2020.

(i) 

Se reporter à la rubrique intitulée « Mesures financières non conformes aux IFRS » dans le présent communiqué.

 

Points saillants de nature financière

Mesure(i)

(non audité)

Trimestres clos
les 31 décembre

Périodes de douze mois closes
les 31 décembre

2020

2019

Variation

2020

2019

Variation

Ventes

1 129,2

$

1 016,0

$

11,1

%

4 303,7

$

3 941,5

$

9,2

%

Bénéfice net

25,4

$

17,5

$

45,1

%

113,3

$

74,6

$

51,8

%

Bénéfice de base par action

0,20

$

0,14

$

42,9

%

0,92

$

0,60

$

53,3

%

Résultat d'exploitation ajusté(ii)

59,2

$

28,4

$

108,5

%

207,9

$

145,4

$

43,0

%

Résultat ajusté par action(ii)

0,30

$

0,12

$

150,0

%

1,02

$

0,68

$

50,0

%

 BAIIA ajusté - Groupe des protéines animales

136,5

$

110,2

$

23,9

%

508,5

$

393,2

$

29,3

%

 Ventes - Groupe des protéines végétales

52,5

$

49,7

$

5,5

%

210,8

$

176,4

$

19,5

%

Flux de trésorerie disponibles(ii)

(97,5)

$

(3,6)

$

n.s.(iii)

(119,3)

$

(0,6)

$

n.s.(iii)

 Capitaux de construction(ii)

440,6

$

106,8

$

312,5

%

 Dette nette(ii)

(645,1)

$

(442,0)

$

46,0

%

(i) 

Toutes les mesures financières sont exprimées en millions de dollars, sauf le résultat de base et le résultat ajusté par action.

(ii) 

Se reporter à la rubrique intitulée « Mesures financières non conformes aux IFRS » dans le présent communiqué.

(iii) 

Non significatif.

Quatrième trimestre 2020

Les ventes du quatrième trimestre ont augmenté de 11,1 % pour s'établir à 1 129,2 millions de dollars comparativement à 1 016,0 millions de dollars à l'exercice précédent. La croissance des ventes a été stimulée par la forte croissance dans les groupes de protéines animales et végétales. Une semaine supplémentaire au quatrième trimestre de 2020 a également contribué à la croissance des ventes.

Le bénéfice net du quatrième trimestre de 2020 s'est chiffré à 25,4 millions de dollars (0,20 $ par action de base), comparativement à 17,5 millions de dollars (0,14 $ par action de base) à l'exercice précédent. Le solide rendement commercial du Groupe des protéines animales a plus que compensé les coûts supplémentaires liés à la COVID-19 et à l'augmentation de la rémunération variable. Les résultats ont également subi l'incidence d'une perte plus élevée causée par les variations de la juste valeur hors caisse des actifs biologiques et des contrats de dérivés. Ces actifs et les autres frais non récurrents sont exclus du calcul du résultat d'exploitation ajusté.

Le résultat d'exploitation ajusté pour le quatrième trimestre de 2020 se chiffre à 59,2 millions de dollars, comparativement à 28,4 millions de dollars. L'augmentation du résultat d'exploitation ajusté témoigne du solide rendement commercial dans le secteur des protéines animales, soutenu par une composition favorable des ventes, les mesures d'établissement des prix prises pour atténuer les effets de l'inflation et d'autres augmentations structurelles des coûts. Les résultats ont également bénéficié de la baisse des frais de vente, frais généraux et frais d'administration dans le secteur des protéines végétales.

Exercice 2020 entier

Les ventes se sont établies à 4 303,7 millions de dollars, comparativement à 3 941,5 millions de dollars au dernier exercice, soit une augmentation de 9,2 % portée par la croissance solide au sein des Groupes de protéines animales et végétales. Une semaine supplémentaire au quatrième trimestre de 2020 a également contribué à la croissance des ventes.

Le bénéfice net pour 2020 s'est chiffré à 113,3 millions de dollars (0,92 $ par action de base), comparativement à 74,6 millions de dollars (0,60 $ par action de base) à l'exercice précédent. Le solide rendement commercial du Groupe des protéines animales a largement compensé les coûts supplémentaires liés à la COVID-19, l'investissement stratégique dans le Groupe des protéines végétales, ainsi qu'un recouvrement d'impôt après la résolution favorable d'une vérification fiscale l'an dernier. Les résultats ont également subi l'incidence positive d'un gain plus élevé causé par les variations de la juste valeur hors caisse des actifs biologiques et des contrats de dérivés ainsi que des autres dépenses non récurrentes plus élevées, qui sont exclus du calcul du résultat d'exploitation ajusté ci-dessous.

Le résultat d'exploitation ajusté de 2020 s'est établi à 207,9 millions de dollars, comparativement à 145,4 millions de dollars à l'exercice précédent. Le résultat ajusté par action s'est établi à 1,04 $ pour 2020, contre 0,68 $ l'an dernier.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les mesures clés et sur les résultats par secteur d'exploitation, consultez la section intitulée « Secteurs d'exploitation ».

Remarque : Plusieurs éléments sont exclus de l'analyse du résultat sous-jacent, puisqu'ils ne sont pas représentatifs des activités d'exploitation courantes de la société. Se reporter à la rubrique intitulée « Mesures financières non conformes aux IFRS » à la fin du présent communiqué pour obtenir la description et le rapprochement de toutes les mesures financières non conformes aux IFRS.

Secteurs d'exploitation

Au cours de l'exercice terminé le 31 décembre 2020, la société comptait deux segments isolables. Ces segments offrent des produits différents et sont dotés d'une structure organisationnelle, de marques et de stratégies financières et de marketing distinctes. Les principaux décideurs sur le plan de l'exploitation de la société examinent régulièrement les rapports internes de ces activités. Le rendement du Groupe des protéines animales est fondé sur la croissance des revenus, le bénéfice d'exploitation ajusté et le BAIIA ajusté. Le Groupe des protéines végétales mesure son rendement principalement en fonction des taux de croissance des revenus, tout en optimisant les marges brutes et en contrôlant les investissements, ce qui permet de générer des taux de croissance élevés des revenus.

Quatrième trimestre 2020

Le tableau ci-dessous présente le résumé des ventes, du profit brut, des frais de vente et charges générales et administratives, du résultat d'exploitation ajusté, du BAIIA ajusté et de la marge du BAIIA ajusté par secteur d'exploitation pour les périodes de douze mois closes le 31 décembre 2020 et le 31 décembre 2019.

Trimestre clos le
31 décembre 2020

Trimestre clos le
31 décembre 2019

(en millions de dollars)(i)

(non audité)

Groupe des
protéines
animales

Groupe des
protéines
végétales

Coûts non a
ffectés(ii)

Total

Groupe des
protéines
animales

Groupe des
protéines
végétales

Coûts non
affectés(ii)

Total

Ventes

1 080,3

$

52,5

(3,6)

1 129,2

$

970,3

$

49,7

(4,1)

1 016,0

$

Profit brut

185,7

$

0,3

(5,7)

180,3

$

150,5

$

7,2

3,0

160,8

$

Frais de vente et charges générales et
administratives

94,2

$

32,5

--

126,8

$

84,0

$

45,3

--

129,3

$

Résultat d'exploitation ajusté(iii)

91,5

$

(32,3)

--

59,2

$

66,5

$

(38,1)

--

28,4

$

BAIIA ajusté(iii)

136,5

$

(28,7)

1,3

109,1

$

110,2

$

(34,9)

--

75,3

$

Marge du BAIIA ajusté(iii)

12,6

%

(54,7) %

S.O

9,7

%

11,4

%

(70,3) %

S.O

7,4

%

(i)

Les totaux ne sont pas nécessairement justes en raison de l'arrondissement.

(ii)

Les coûts non affectés comprennent l'élimination de ventes intersectorielles et les coûts connexes des marchandises vendues, les variations de la juste valeur des actifs biologiques et des contrats dérivés ainsi que les coûts non affectés qui comprennent les charges qui ne peuvent être séparées des secteurs isolables et ne font pas partie des mesures utilisées par la société pour évaluer les résultats d'exploitation d'un secteur.

(iii)

Se reporter à la rubrique intitulée « Mesures financières non conformes aux IFRS » dans le présent communiqué.

Groupe des protéines animales

Le Groupe des protéines animales comprend les produits de viandes préparées, les repas prêts à cuire et prêts à manger, les collations en trousses, les produits de porc et de volaille frais à valeur ajoutée vendus au détail, à des services alimentaires et à l'industrie ainsi que les activités agricoles liées au porc et à la volaille. Le Groupe des protéines animales comprend des marques de premier plan comme Maple LeafMD, Maple Leaf PrimeMD, SchneidersMD, MinaMD, Greenfield Natural Meat CoMC, SwiftMD et d'autres marques régionales importantes.

Les ventes du quatrième trimestre ont augmenté de 11,3 % pour s'établir à 1 080,3 millions de dollars comparativement à 970,3 millions de dollars à l'exercice précédent. La croissance des ventes a été soutenue par un changement favorable de la composition des produits vers une production durable des viandes et des produits de marque au Canada, une forte croissance à dans le secteur de la production durable des viandes aux États-Unis, des mesures d'établissement des prix mises en œuvre pour atténuer l'inflation et l'augmentation d'autres coûts structurels et une semaine supplémentaire au quatrième trimestre de 2020. La demande plus forte dans la demande dans le secteur de la vente au détail liée à la COVID-19 a été compensée par la baisse de volume dans les services alimentaires.

Le profit brut du quatrième trimestre de 2020 s'est établi à 185,7 millions de dollars (marge brute de 17,2 %) comparativement à 150,5 millions de dollars (marge brute de 15,5 %) à l'exercice précédent. Un solide rendement commercial et opérationnel, y compris la composition favorable, l'expansion soutenue dans le secteur de la production durable de viande et les mesures d'établissement de prix mises en œuvre pour atténuer l'inflation et les augmentations des autres coûts structuraux, ont tous contribué à l'augmentation du profit brut au cours du trimestre. Ce rendement a été partiellement annulé par l'augmentation des coûts engagés en réponse à la COVID-19 visant à protéger les employés de la société et à maintenir la production. Il s'agissait notamment des coûts liés à l'achat d'équipement de protection individuelle, à la mise en place d'installations sanitaires supplémentaires, au dépistage, aux tests et d'autres mesures préventives.

Au quatrième trimestre de 2020, les frais de vente et charges générales et administratives se sont établis à 94,2 millions de dollars (8,7 % des ventes), comparativement à 84,0 millions de dollars (8,7 % des ventes). L'augmentation des frais de vente et charges générales et administratives est principalement liée à la rémunération variable.  En pourcentage des ventes, les frais de vente et charges générales et administratives sont restés stables par rapport à ceux de l'exercice précédent.

Le résultat d'exploitation ajusté pour le quatrième trimestre de 2020 se chiffre à 91,5 millions de dollars, comparativement à 66,5 millions de dollars au dernier exercice, dans la tendance des facteurs susmentionnés.

Pour le quatrième trimestre, la marge du BAIIA ajusté était de 12,6 %, comparativement à 11,4 % à l'exercice précédent, dans la tendance des facteurs susmentionnés.

Groupe des protéines végétales

Le Groupe des protéines végétales comprend des produits à base de protéines végétales réfrigérées, des produits à base de protéines végétales en grain de grande qualité et des produits de fromage végétalien vendus au détail, aux services alimentaires et à l'industrie. Le Groupe des protéines végétales comprend des marques prédominantes comme LightlifeMC et Field RoastMC.

Les ventes du quatrième trimestre de 2020 se sont établies à 52,5 millions de dollars, comparativement à 49,7 millions de dollars l'an dernier, ce qui représente une hausse de 5,5 % ou 6,7 % après l'exclusion de l'incidence du taux de change. La croissance des ventes a bénéficié d'un été d'une semaine supplémentaire au quatrième trimestre de 2020, des mesures d'établissement des prix mises en œuvre pour atténuer l'inflation et l'augmentation d'autres coûts structurels.

Le profit brut du quatrième trimestre de 2020 s'est établi à 0,3 million de dollars (marge brute de 0,5 %) comparativement à 7,2 millions de dollars (marge brute de 14,4 %) à l'exercice précédent. La diminution du profit brut est attribuable aux inefficacités de la production en démarrage et à d'autres coûts liés au soutien de la croissance élevée, ainsi qu'aux dépenses associées la COVID-19, y compris des dépenses plus élevées pour la main-d'œuvre, l'achat d'équipement de protection individuelle, le dépistage et les tests et d'autres mesures de prévention.

Au quatrième trimestre de 2020, les frais de vente et charges générales et administratives se sont établis à 32,5 millions de dollars (61,9 % des ventes), comparativement à 45,3 millions de dollars (91,1 % des ventes) à l'exercice précédent. La diminution des frais de vente, frais généraux et frais d'administration au cours du trimestre s'explique par le report des investissements accrus dans les dépenses de publicité et de promotion au quatrième trimestre de 2019, partiellement compensée par l'augmentation des dépenses liées à la capacité organisationnelle.

Au quatrième trimestre de 2020, le résultat opérationnel ajusté s'est soldé par une perte de 32,3 millions de dollars, comparativement à une perte de 38,1 millions de dollars au dernier exercice. L'augmentation du résultat d'exploitation ajusté s'explique principalement par la diminution des frais de vente, frais généraux et frais d'administration, comme indiqué ci-dessus.

Exercice 2020 entier

Le tableau suivant présente le résumé des ventes, du profit brut, des frais de vente et charges générales et administratives, du résultat d'exploitation ajusté, du BAIIA ajusté et de la marge du BAIIA ajusté par secteur d'exploitation pour les exercices clos le 31 décembre 2020 et le 31 décembre 2019.

2020

2019

(en millions de dollars)(i)

Groupe des
protéines
animales

Groupe des p
rotéines
végétales

Coûts non
affectés(ii)

Total

Groupe des
protéines
animales

Groupe des
protéines
végétales

Coûts non
affectés(ii)

Total

Ventes

4 116,5

$

210,8

(23,6)

4 303,7

$

3 778,0

$

176,4

(12,9)

3 941,5

$

Profit brut

680,3

$

18,3

4,5

703,1

$

568,0

$

35,0

(12,1)

591,0

$

Frais de vente et charges générales et
administratives

346,6

$

144,0

--

490,7

$

338,7

$

119,0

--

457,7

$

Résultat d'exploitation ajusté(iii)

333,6

$

(125,7)

--

207,9

$

229,3

$

(84,0)

--

145,4

$

BAIIA ajusté(iii)

508,5

$

(111,4)

0,8

z397,9

$

393,2

$

(71,6)

(0,4)

321,2

$

Marge du BAIIA ajusté(iii)

12,4

%

(52,8) %

S.O

9,2

%

10,4

%

(40,6) %

S.O

8,1

%

(i)

Les totaux ne sont pas nécessairement justes en raison de l'arrondissement.

(ii)

Les coûts non affectés comprennent l'élimination de ventes intersectorielles et les coûts connexes des marchandises vendues, les variations de la juste valeur des actifs biologiques et des contrats dérivés ainsi que les coûts non affectés qui comprennent les charges qui ne peuvent être séparées des secteurs isolables et ne font pas partie des mesures utilisées par la société pour évaluer les résultats d'exploitation d'un secteur.

(iii)

Se reporter à la rubrique intitulée « Mesures financières non conformes aux IFRS » dans le présent communiqué.

Groupe des protéines animales

En 2020, les ventes ont augmenté de 9,0 % pour s'établir à 4 116,5 millions de dollars, comparativement à 3 778,0 millions de dollars à l'exercice précédent. La croissance des ventes a été soutenue par un changement favorable de la composition des produits vers une production durable des viandes et des produits de marque,l'augmentation des exportations vers les marchés asiatiques et les mesures d'établissement des prix mises en œuvre pour atténuer l'inflation et l'augmentation d'autres coûts structurels. L'augmentation de la demande dans le secteur de la vente au détail a été compensée par la baisse des volumes dans les services alimentaires à la suite de COVID-19. Une semaine supplémentaire au quatrième trimestre de 2020 a également contribué à la croissance des ventes.

Le profit brut pour 2020 s'élève à 680,3 millions de dollars (marge brute de 16,5 %), comparativement à 568,0 millions de dollars (marge brute de 15,0 %) à l'exercice précédent. Le rendement du profit brut est lié à la composition favorable des produits et des canaux de distribution attribuable à l'expansion du secteur de la production durable de viande et d'autres produits de marque, en plus de la croissance des exportations vers les marchés asiatiques. La hausse des coûts attribuable aux dépenses engagées en réponse à la COVID-19 pour protéger les employés de la société et maintenir la production a partiellement annulé le solide rendement, qu'il s'agisse des résultats commerciaux ou de l'exploitation des usines. Les coûts associés à la COVID-19 sont notamment les versements de primes à la main-d'œuvre, l'achat d'équipement de protection individuelle, la mise en place d'installations sanitaires supplémentaires, de protocoles de dépistage et de tests et d'autres mesures préventives.

Les frais de vente et charges générales et administratives en 2020 se sont établis à 346,6 millions de dollars (8,4 % des ventes), comparativement à 338,7 millions de dollars (9,0 % des ventes) à l'exercice précédent. La diminution dans les dépenses discrétionnaires, comme les voyages, les conférences et la formation, ainsi que la publicité et les promotions, a été plus qu'annulée par une augmentation de la rémunération variable.

Le résultat d'exploitation ajusté pour 2020 se chiffre à 333,6 millions de dollars, comparativement à 229,3 millions de dollars au dernier exercice, dans la tendance des facteurs susmentionnés.

La marge du BAIIA ajusté était de 12,4 %, comparativement à 10,4 % à l'exercice précédent, dans la tendance des facteurs susmentionnés.

Groupe des protéines végétales

En 2020, les ventes se sont chiffrées à 210,8 millions de dollars, comparativement à 176,4 millions de dollars l'an dernier, ce qui représente une croissance de 19,5 % ou 18,1 % après l'exclusion de l'incidence du taux de change. La croissance est principalement attribuable à la distribution accrue de nouveaux produits et aux augmentations continuelles des volumes dans le portefeuille de produits actuel ainsi que mesures d'établissement des prix mises en œuvre pour atténuer l'inflation et l'augmentation d'autres coûts structurels. Une semaine supplémentaire au quatrième trimestre de 2020 a également contribué à la croissance des ventes.

Le profit brut pour 2020 s'élève à 18,3 millions de dollars (marge brute de 8,7 %), comparativement à 35,0 millions de dollars (marge brute de 19,8 %) à l'exercice précédent. La diminution du profit brut a été attribuée à la hausse des coûts de la chaîne d'approvisionnement et aux dépenses associées à la réponse de la société à la COVID-19 pour protéger ses employés et maintenir la production, ainsi qu'à l'augmentation des dépenses commerciales. Les coûts associés à la COVID-19 comprenaient notamment l'augmentation des coûts de la main-d'œuvre, l'achat d'équipement de protection individuelle de dépistage et de tests, ainsi que d'autres mesures de prévention.

Les frais de vente et charges générales et administratives en 2020 se sont établis à 144,0 millions de dollars (68,3 % des ventes), comparativement à 119,0 millions de dollars (67,4 % des ventes) à l'exercice précédent. La hausse des frais de vente et charges générales et administratives tient compte de l'évolution de la stratégie de protéines végétales de la société pour stimuler la croissance des ventes et acquérir des parts de marché dans un contexte de croissance rapide. Afin de soutenir cette stratégie, des investissements importants en publicité, promotion et marketing ont été réalisés au cours de l'exercice pour accroître la notoriété de la marque, soutenir le lancement de nouveaux produits et élargir le réseau de distribution. De plus, la société a investi dans le renforcement de la capacité organisationnelle et élargi son éventail de produits d'innovation.

Le résultat d'exploitation ajusté pour 2020 s'est soldé par une perte de 125,7 millions de dollars, comparativement à une perte de 84,0 millions de dollars à l'exercice précédent. La baisse du résultat d'exploitation ajusté s'inscrit dans la tendance des facteurs susmentionnés.

Autres considérations

Le 25 février 2021, le conseil d'administration a approuvé un dividende trimestriel de 0,18 $ par action (en hausse par rapport à 0,16 $ par action pour chaque trimestre de 2020), soit 0,72 $ par action sur une base annuelle, payable le 31 mars 2021, aux actionnaires inscrits à la fermeture des bureaux le 8 mars 2021. Sauf indication contraire de la société au plus tard à la date de paiement du dividende, le dividende sera considéré comme admissible au crédit d'impôt pour dividendes amélioré.

Conférence téléphonique

Une conférence téléphonique aura lieu à 08:00, HE, le 25 février 2021, afin de passer en revue les résultats financiers du quatrième trimestre de Les Aliments Maple Leaf. Pour y participer, veuillez composer le 416 764-8650 ou le 1 888 664-6383. Les personnes qui ne peuvent participer à la conférence pourront écouter un enregistrement qui sera disponible une heure après l'événement au 416 764-8677 ou au 1 888 390-0541 (code d'accès : 633647 #).

Une webdiffusion de la conférence téléphonique du quatrième trimestre sera également disponible à :

https://www.mapleleaffoods.com/investors/events/

Il est possible de consulter la version intégrale des états financiers audités annuels consolidés de 2020 et du rapport de gestion connexe de la société à partir de son site Web.

Un document à l'intention des investisseurs sur les résultats financiers de la société pour le quatrième trimestre peut être consulté en ligne à l'adresse www.mapleleaffoods.com/fr/, sous Présentations et webdiffusions à la page Investisseurs.

 

Perspectives pour 2021

Tout au long de la pandémie du COVID-19, les Aliments Maple Leaf a continué de mettre l'accent sur la protection de ses employés et la continuité de leur chaîne d'approvisionnement. Par conséquent, l'environnement actuel augmente certains coûts d'exploitation et la possibilité d'interruptions dans les activités à court terme pour protéger la santé et la sécurité du personnel de l'usine.

En 2020, les coûts bruts associés au COVID-19 se sont élevés à environ 58 millions de dollars, principalement liés aux versements de primes à la main-d'œuvre, à l'achat d'équipement de protection individuelle, à la mise en place d'installations sanitaires supplémentaires, de protocoles de dépistage et de tests et d'autres mesures préventives. Ces coûts ont été partiellement annulés par des réductions discrétionnaires des frais de vente et des charges générales et administratives, ce qui s'est traduit par une incidence nette d'environ 42 millions de dollars sur le BAIIA ajusté. Pour 2021, les Aliments Maple Leaf prévoit que les coûts bruts associés à la COVID-19 s'élèveront à environ 45 millions de dollars, et seront principalement liés à l'achat d'équipement de protection individuelle, à la mise en place d'installations sanitaires supplémentaires, de protocoles de dépistage et de tests et d'autres mesures préventives.

Tous ces facteurs pris en compte, les Aliments Maple Leaf prévoit réaliser ce qui suit en 2021 :

Groupe des protéines animales - créer une croissance rentable

  • Croissance moyenne à un chiffre des revenus, soutenue par l'excellent rendement dedans le secteur de la production durable de viande, la rénovation de la marque et la croissance sur le marché américain.

  • Augmentation de la marge du BAIIA ajusté, qui progresse vers l'objectif de 14 % à 16 % pour 2022, soutenue par un changement favorable de la composition des produits dans le secteur des viandes, conséquence de la croissance dans le secteur de la production durable des viandes, ainsi que par les efficacités opérationnelles, compte tenu du fait que les conditions complexes dans le secteur des produits du porc seront conformes à la moyenne quinquennale.

Groupe des protéines végétales - Investir pour la croissance

  • La croissance du chiffre des ventes est conforme avec l'objectif stratégique de 30 %, à l'exclusion de l'incidence des fluctuations du taux change. La croissance devrait être soutenue par la dynamique continue dans la gamme de produits de base, l.amélioration du rythme de production et de distribution dans la gamme de produits frais et la reprise des activités des services alimentaires à la suite de la réduction des restrictions liées à la COVID-19.

  • La marge brute devrait être volatile à court terme, car les avantages découlant des améliorations structurelles apportées dans la chaîne d'approvisionnement pourraient être touchés par des investissements opportuns qui pourraient être nécessaires afin de stimuler la croissance des ventes dans un marché en évolution rapide.

  • Les frais de vente, frais généraux et frais d'administration, correspondent de façon générale aux niveaux de 2020, à l'exclusion de toute incidence des fluctuations du taux de change, tout en diminuant en pourcentage des ventes, car l'entreprise tire parti des investissements dans la publicité, la promotion et la mise en marché pour optimiser les rénovations des marques Lightlife® et FieldRoast™, stimuler l'innovation et prendre de l'expansion dans l'entreprise.

Capitaux

  • La société estime actuellement que ses dépenses en immobilisations pour l'exercice 2021 seront de l'ordre de 550 à 650 millions de dollars, dont environ 75 % seront des capitaux de construction. Une partie importante des capitaux de construction est liée aux installations avicoles de London, en Ontario, ainsi qu'à d'autres projets visant à accroître la capacité et à améliorer l'efficacité du secteur des viandes préparées.

  • Les capitaux de construction comprennent également l'acquisition et la construction prévues d'une installation de production de protéines végétales à Indianapolis, en Indiana, tel qu'annoncé le 11 janvier 2021. Cette installation de 118 000 pieds carrés permettra à la société de répondre à la demande croissante en produits de tempeh d'une manière rentable sur le plan des immobilisations.

Parmi les facteurs qui pourraient avoir une incidence sur nos activités, que nous ne pouvons évaluer ni contrôler en raison de la pandémie de COVID-19, mentionnons :

  • La volatilité des marchés des produits du porc et de la volaille de même que le taux de change.

  • L'équilibre entre la demande des secteurs de la vente au détail et des services alimentaires.

  • Des perturbations ou fermetures potentielles futures de la production.

  • La durée des mesures gouvernementales, y compris la distanciation sociale.

En plus des priorités financières et opérationnelles, Les Aliments Maple Leaf est d'avis qu'il est crucial de partager la valeur et d'exploiter son entreprise au profit de tous les intervenants. Les piliers directeurs de l'entreprise afin d'être la « société ayant les pratiques de production de protéines les plus durables au monde » comprennent des aliments plus sains, de meilleurs soins, de meilleures collectivités et une meilleure planète, et ils sont au cœur de la conduite des affaires des Aliments Maple Leaf. À cette fin, les priorités de la société sont les suivantes :

  • Des aliments plus sains : diriger le réel mouvement alimentaire et amorcer le virage pour faire en sorte que les principales marques soient des produits de porc et de volaille « élevés sans antibiotiques ».

  • De meilleurs soins : privilégier le bien-être animal, notamment en poursuivant l'initiative visant le transfert de toutes les truies sous gestion dans des systèmes d'enclos ouverts d'ici 2021.

  • De meilleures collectivités : investir environ 1 % du bénéfice avant impôt pour promouvoir la sécurité alimentaire durable.

  • Une meilleure planète - continuer de renforcer son engagement envers la neutralité carbone, tout en mettant l'accent sur l'élimination du gaspillage dans toutes les ressources consommées par la société, y compris la nourriture, l'énergie, l'eau, l'emballage et le temps.

Mesures financières non conformes aux IFRS

La société utilise les mesures non conformes aux IFRS suivantes : le résultat d'exploitation ajusté, le résultat ajusté par action, le BAIIA ajusté, la marge du BAIIA ajusté, les capitaux de construction, la dette nette, les flux de trésorerie disponibles et le rendement de l'actif net. La direction est d'avis que ces mesures non conformes aux IFRS fournissent de l'information utile aux investisseurs pour évaluer le rendement financier de la société pour les raisons mentionnées ci-après. Ces mesures n'ont pas de signification normalisée aux termes des IFRS et, par conséquent, elles peuvent ne pas être comparables à des mesures similaires présentées par d'autres sociétés ouvertes, et elles ne doivent pas être considérées comme des substituts d'autres mesures financières établies conformément aux IFRS.

Résultat d'exploitation ajusté, BAIIA ajusté et marge du BAIIA ajusté 

Le résultat d'exploitation ajusté, le BAIIA ajusté et la marge du BAIIA ajusté sont des mesures non conformes aux IFRS utilisées par la direction pour évaluer le résultat d'exploitation financier. Le résultat d'exploitation ajusté est défini comme le résultat avant impôt, ajusté pour tenir compte des éléments qui ne sont pas considérés comme représentatifs des activités d'exploitation courantes de l'entreprise et des éléments pour lesquels l'incidence économique des opérations se reflétera dans le résultat des périodes futures lorsque l'actif sous-jacent sera vendu ou transféré. Le BAIIA ajusté est défini comme le résultat d'exploitation ajusté, majoré des amortissements des immobilisations incorporelles et ajusté pour des éléments inclus dans les autres charges qui ne sont pas tenus pour représentatifs des activités d'exploitation courantes de l'entreprise. La marge du BAIIA ajusté est calculée en fonction du BAIIA ajusté divisé par les ventes.

Le tableau suivant présente un rapprochement du résultat net avant impôts comme constaté aux termes des IFRS dans les états financiers consolidés avec le résultat d'exploitation ajusté et le BAIIA ajusté pour les périodes de trois mois et de douze mois closes le 31 septembre, comme il est indiqué ci-dessous. La direction estime que ces mesures non conformes aux IFRS sont utiles pour évaluer le rendement des activités d'exploitation courantes de la société, ainsi que sa capacité à générer des flux de trésorerie pour financer ses besoins en liquidités, ce qui comprend le programme d'investissement en capital de la société.

Trimestre clos le
31 décembre 2020

Trimestre clos le
31 décembre 2019

(en millions de dollars)(i)

(non audité)

Groupe des
protéines
animales

Groupe des
protéines
végétales

Coûts non
affectés(ii)

Total

Groupe des
protéines
animales

Groupe des
protéines
végétales

Coûts non
affectés(ii)

Total

Bénéfice (perte) avant impôt

89,4

$

(32,3)

(21,7)

35,4

$

62,1

$

(38,2)

(0,2)

23,6

$

Charges d'intérêts et autres coûts de financement

--

--

8,0

8,0

--

--

7,4

7,4

Autres charges (produits)

0,9

--

8,0

8,9

(0,6)

0,1

(4,1)

(4,6)

Frais de restructuration et autres frais connexes

1,2

--

--

1,2

5,0

--

--

5,0

Bénéfice (perte) d'exploitation

91,5

$

(32,3)

(5,7)

53,5

$

66,5

$

(38,1)

3,0

31,4

$

(Hausse) diminution de la juste valeur des
actifs biologiques

--

--

(1,8)

(1,8)

--

--

(7,8)

(7,8)

Perte latente sur les contrats de dérivés

--

--

7,6

7,6

--

--

4,7

4,7

Résultat d'exploitation ajusté

91,5

$

(32,3)

--

59,2

$

66,5

$

(38,1)

--

28,4

$

Amortissements

46,5

3,6

--

50,0

43,1

3,3

--

46,4

Éléments inclus dans les autres produits (charges) qui
sont tenus pour représentatifs des activités courantes(iii)

(1,4)

--

1,3

(0,2)

0,6

(0,1)

--

0,5

BAIIA ajusté

136,5

$

(28,7)

1,3

109,1

$

110,2

$

(34,9)

--

75,3

$

Marge du BAIIA ajusté

12,6

%

(54,7) %

S.O

9,7

%

11,4

%

(70,3) %

S.O

7,4

%

(i)     

Les totaux ne sont pas nécessairement justes en raison de l'arrondissement.

(ii)    

Les coûts non affectés comprennent l'élimination de ventes intersectorielles et les coûts connexes des marchandises vendues, ainsi que les coûts non affectés qui comprennent les charges qui ne peuvent être séparées des secteurs isolables et ne font pas partie des mesures utilisées par la société pour évaluer les résultats d'exploitation d'un secteur.

(iii)      

Comprend principalement les règlements d'assurance, les gains et pertes sur la vente d'actifs à long terme et la dépréciation d'actifs.

 

Période de douze mois close le
31 décembre 2020

Période de douze mois close le
31 décembre 2019

(en millions de dollars)(i)

(non audité)

Groupe des
protéines
animales

Groupe des
protéines
végétales

Coûts non
affectés(ii)

Total

Groupe des
protéines
animales

Groupe des
protéines
végétales

Coûts non
affectés(ii)

Total

Bénéfice (perte) avant impôt

330,2

$

(125,8)

(44,5)

159,9

$

218,0

$

(84,2)

(46,8)

87,0

$

Charges d'intérêts et autres coûts de financement

--

--

31,5

31,5

--

--

32,0

32,0

Autres (produits) charges

(0,9)

0,1

17,5

16,8

0,3

0,2

2,7

3,3

Frais de restructuration et autres frais connexes

4,3

--

--

4,3

11,0

--

--

11,0

Bénéfice (perte) d'exploitation

333,6

$

(125,7)

4,5

212,4

$

229,3

$

(84,0)

(12,1)

133,3

$

(Hausse) diminution de la juste valeur des a
ctifs biologiques

--

--

(0,7)

(0,7)

--

--

5,5

5,5

(Profit) perte latent(e) sur les contrats de dérivés

--

--

(3,8)

(3,8)

--

--

6,5

6,5

Résultat d'exploitation ajusté

333,6

$

(125,7)

--

207,9

$

229,3

$

(84,0)

--

145,4

$

Amortissements

177,6

14,4

--

192,0

164,2

12,6

--

176,8

Éléments inclus dans les autres produits qui sont
tenus pour représentatifs des activités courantes(iii)

(2,7)

(0,1)

0,8

(2,0)

(0,3)

(0,2)

(0,4)

(1,0)

BAIIA ajusté

508,5

$

(111,4)

0,8

397,9

$

393,2

$

(71,6)

(0,4)

321,2

$

Marge du BAIIA ajusté

12,4

%

(52,8) %

S.O

9,2

%

10,4

%

(40,6) %

S.O

8,1

%

(i)     

Les totaux ne sont pas nécessairement justes en raison de l'arrondissement.

(ii)    

Les coûts non affectés comprennent l'élimination de ventes intersectorielles et les coûts connexes des marchandises vendues, ainsi que les coûts non affectés qui comprennent les charges qui ne peuvent être séparées des secteurs isolables et ne font pas partie des mesures utilisées par la société pour évaluer les résultats d'exploitation d'un secteur.

(iii)      

Comprend principalement les règlements d'assurance, les gains et pertes sur la vente d'actifs à long terme et la dépréciation d'actifs.

Résultat ajusté par action

Le résultat ajusté par action, qui est une mesure non conforme aux IFRS, est utilisé par la direction pour évaluer les résultats financiers d'exploitation. Il est défini comme le bénéfice de base par action et est ajusté de la même manière que le résultat d'exploitation ajusté. Le tableau suivant présente un rapprochement entre le bénéfice de base par action présenté aux termes des IFRS dans les états consolidés des résultats audités et le résultat ajusté par action pour les exercices clos aux 31 décembre, comme indiqué ci-après. La direction est d'avis qu'il s'agit de la mesure la plus appropriée pour évaluer les résultats financiers étant donné qu'elle est représentative des activités courantes de la société.

($ par action)

(non audité)

  Trimestres clos les
   31 décembre

Périodes de douze mois closes les
31 décembre

2020

2019

2020

2019

Bénéfice de base par action

0,20

$

0,14

$

0,92

$

0,60

$

 Le recouvrement de la charge d'impôt n'est pas
tenu pour représentatif des activités courantes

--

--

--

(0,08)

Frais de restructuration et autres frais connexes(i)

0,01

0,03

0,03

0,07

 Éléments inclus dans les autres charges (produits)
qui ne sont pas tenus pour représentatifs des activités courantes(ii)

0,07

(0,03)

0,12

0,02

Variation de la juste valeur des actifs biologiques

(0,01)

(0,05)

--

0,03

 Perte latente (profit latent) sur les contrats de dérivés

0,05

0,03

(0,02)

0,04

Résultat ajusté par action(iii)

0,32

$

0,12

$

1,04

$

0,68

$

(i)        

Comprend l'incidence par action des frais de restructuration et autres frais connexes, après impôt.

(ii)       

Comprend principalement les frais juridiques et les provisions ainsi que les coûts de transaction, après impôt.

(iii)    

Les totaux ne sont pas nécessairement justes en raison de l'arrondissement.

Capitaux de construction

Les capitaux de construction, une mesure non conforme aux IFRS, sont utilisés par la direction pour évaluer le montant des ressources en capital investies dans des projets de développement stratégique précis qui ne sont pas encore en production commerciale. Les capitaux de construction et les charges financières connexes sont représentés par les investissements de plus de 50,0 millions de dollars dans les projets qui sont liés aux initiatives stratégiques à long terme, et pour lesquels aucun rendement n'est attendu avant au moins 12 mois; l'actif ne sera plus classé dans la catégorie des capitaux de construction après l'entrée en exploitation. Les initiatives stratégiques actuelles comprennent principalement les investissements dans l'installation avicole de London, en Ontario; les autres améliorations de la capacité et de l'efficacité de notre secteur de viandes préparées; et des investissements dans la capacité des protéines végétales de l'installation de Walker Drive à Brampton, en Ontario, et dans l'installation de production de protéines végétales en Indiana. Le tableau suivant présente un résumé des activités des capitaux de construction et de financement par emprunt pour les périodes indiquées ci-dessous.

(en milliers de dollars)

2020

2019

Solde d'ouverture au 1er janvier

106 831

$

22 422

$

Ajouts

326 496

82 789

Intérêts capitalisés(i)

7 263

1 620

Solde au 31 décembre

440 590

$

106 831

$

Financement par emprunt des capitaux de constructioni)

431 707

$

105 211

$

(i)        

Certaines données comparatives ont été redressées de manière à être conformes à la présentation de l'exercice en cours.

(ii)       

On suppose que ce montant est entièrement financé par emprunt dans la mesure où la société a une dette nette en cours.

Dette nette

Le tableau suivant présente un rapprochement de la dette nette et des montants présentés aux termes des IFRS dans les états financiers consolidés de la société au 31 décembre, comme il est indiqué ci-après. La société établit la dette nette en prenant en compte la trésorerie et les équivalents de trésorerie, et en déduisant la dette à long terme et la dette bancaire. La direction est d'avis que cette mesure est utile pour l'évaluation du montant de levier financier utilisé.

Au 31 décembre

(en milliers de dollars)

2020

2019

Trésorerie et équivalents de trésorerie

100 828

$

97 285

$

Tranche de la dette à long terme échéant à moins d'un an

(900)

$

(899)

$

Dette à long terme

(745 048)

(538 429)

Total de la dette

(745 948)

$

(539 328)

$

Dette nette

(645 120)

$

(442 043)

$

Flux de trésorerie disponibles

Les flux de trésorerie disponibles, une mesure non conforme aux IFRS, sont utilisés par la direction pour évaluer la trésorerie après investissement dans l'entretien ou l'expansion de la base d'actifs de la société. Ils correspondent aux flux de trésorerie d'exploitation, moins les entrées de trésorerie aux actifs à long terme et aux intérêts capitalisés. Le tableau suivant calcule les flux de trésorerie disponibles pour les périodes indiquées ci-dessous :

(en milliers de dollars)

(non audité)

Trimestres clos les
31 décembre

Périodes de douze mois closes les
31 décembre

2020

2019

2020

2019

 Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation

84 906

$

81 145

$

321 449

$

272 830

$

Entrées d'actifs à long terme

(179 455)

(84 785)

(432 540)

(270 745)

Intérêts payés et capitalisés(i)

(2 968)

$

-

$

(8 214)

(2 650)

$

Flux de trésorerie disponibles

(97 517)

$

(3 640)

$

(119 305)

$

(565)

$

(i) 

Certaines données comparatives ont été redressées de manière à être conformes à la présentation de l'exercice en cours.

Rendement de l'actif net

Le rendement de l'actif net est calculé en divisant le résultat d'impôt sur le revenu d'exploitation (ajusté pour les éléments qui ne sont pas considérés comme représentatifs des opérations sous-jacentes de l'entreprise) par l'actif net mensuel moyen. L'actif net est défini comme le total de l'actif (à l'exclusion de la trésorerie et des actifs d'impôt différé) moins le passif ne portant pas intérêt (à l'exclusion des passifs d'impôt différé). La direction croit que le rendement de l'actif net est une base appropriée pour évaluer le rendement financier à long terme.

Énoncés prospectifs

Le présent document et les communications publiques, orales ou écrites, de la société contiennent souvent des « énoncés prospectifs », selon la définition qu'en donne la loi sur les valeurs mobilières applicable. Ces énoncés sont fondés sur les attentes actuelles, les estimations, les projections, les croyances, les jugements et les hypothèses fondés sur l'information disponible au moment où l'énoncé prospectif a été formulé et fait à la lumière de l'expérience de la société et de sa perception des tendances historiques. Ces énoncés comprennent, sans s'y limiter, des énoncés sur les objectifs de la société ainsi que des énoncés liés aux opinions, plans, cibles, buts, objectifs, attentes, anticipations, estimations et intentions de la société. Les énoncés prospectifs sont habituellement définis par des mots comme « anticiper », « poursuivre », « estimer », « s'attendre », « peut », « fera », « projeter », « devrait », « pourrait », « croire », « planifier », « avoir l'intention de », « concevoir », « cibler », « entreprendre », « voir », « indiquer », « maintenir », « explorer », « entraîner », « échéancier », « objectif », « stratégie », « probable », « potentiel », « perspectives », « viser », « proposer », « but », et des expressions similaires suggérant des événements futurs ou des performances futures. Ces énoncés ne constituent pas des garanties au sujet du rendement futur et concernent des hypothèses, des risques et des incertitudes difficiles à prévoir.

De par leur nature, ces énoncés comportent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats ou faits réels divergent substantiellement de ceux qui avaient été prévus. La société croit que les attentes reflétées dans ces énoncés prospectifs sont raisonnables, mais que rien ne garantit qu'elles s'avéreront exactes. Le lecteur ne devrait pas se fier sans réserve à de tels énoncés prospectifs.

L'information prospective spécifique contenue dans le présent document peut comprendre, sans s'y limiter, des énoncés concernant ce qui suit :

  • les répercussions de la COVID-19;
  • le rendement futur, y compris les objectifs, buts et cibles financiers futurs, les dépenses en immobilisations prévues de même que les frais de vente et charges générales et administratives prévus pour la société et chacun de ses segments d'exploitation;
  • l'exécution de la stratégie commerciale de la société, y compris le développement et le calendrier prévu des initiatives commerciales, l'expansion et le repositionnement de la marque, et d'autres possibilités de croissance, ainsi que leurs répercussions;
  • l'incidence des conditions du commerce international sur les activités de la société, y compris l'accès aux marchés, les répercussions associées à la propagation de maladies animales exotiques (comme la peste porcine africaine (PPA)), et d'autres facteurs sociaux, économiques et politiques qui ont une incidence sur le commerce;
  • les conditions concurrentielles et la capacité de la société de se positionner de façon concurrentielle sur les marchés où elle est en concurrence;
  • les projets d'immobilisations, y compris la planification, la construction, les dépenses estimatives, les calendriers, les approbations, la capacité prévue, les dates de mise en service et les avantages prévus de la construction de nouvelles installations et de l'agrandissement des installations existantes;
  • la politique de dividendes de la société, y compris les niveaux futurs et la viabilité des dividendes en espèces, le traitement fiscal de ces derniers et les dates futures de versement des dividendes;
  • l'incidence des prix des produits de base sur les activités et le rendement financier de la société, y compris l'utilisation et l'efficacité des instruments de couverture;
  • les flux de trésorerie futurs prévus et leur suffisance, les sources de capitaux à des taux attrayants, les obligations contractuelles futures, les options de financement futures, le renouvellement des facilités de crédit et la disponibilité de capitaux pour financer les plans de croissance; les obligations d'exploitation et le versement de dividendes;
  • les risques opérationnels, y compris l'exécution, la surveillance et l'amélioration continue des programmes de salubrité des aliments, les initiatives en matière de santé des animaux et les initiatives de réduction des coûts de la société;
  • la mise en œuvre, le coût et l'incidence des initiatives de protection de l'environnement, ainsi que le coût futur prévu des mesures d'assainissement liées aux passifs environnementaux;
  • l'adoption de nouvelles normes comptables et son incidence sur la situation financière de la société;
  • les attentes concernant le rendement des régimes de retraite, y compris l'actif, le passif et les cotisations futurs des régimes de retraite;
  • les faits nouveaux et les répercussions des actions en justice réelles ou potentielles.

Divers facteurs ou hypothèses sont habituellement appliqués par la société pour tirer des conclusions ou pour établir les prévisions, les projections, les prédictions ou les estimations formulées dans les énoncés prospectifs. Ces facteurs et hypothèses sont fondés sur les renseignements dont dispose actuellement la société, y compris les renseignements obtenus de sources tierces, et comprennent, sans s'y limiter :

  • les attentes concernant l'incidence et les répercussions futures de la COVID-19 et l'adaptation nécessaire de l'exploitation, du comportement des clients et des consommateurs, des modèles économiques et du commerce international;
  • l'environnement concurrentiel, les conditions connexes du marché et les mesures de la part de marché, le comportement attendu des concurrents et des clients et les tendances des préférences des consommateurs;
  • le succès de la stratégie commerciale de la société, y compris l'exécution de la stratégie dans chacun des Groupes de protéines animales et de protéines végétales;
  • les prix courants des produits de base, les taux d'intérêt, les taux d'imposition et les taux de change;
  • la situation économique et la dynamique sociopolitique entre le Canada, les États-Unis, le Japon et la Chine, ainsi que la capacité de la société d'accéder aux marchés de ces pays;
  • la propagation de maladies animales exotiques (y compris la PPA), les stratégies de préparation pour gérer cette propagation et les répercussions sur tous les marchés des protéines;
  • la disponibilité de capitaux pour financer les besoins futurs en immobilisations associés aux opérations, aux actifs et aux projets existants;
  • les attentes concernant la participation aux régimes de retraite de la société et leur financement;
  • la disponibilité d'une couverture d'assurance pour gérer certaines expositions au risque de responsabilité;
  • l'étendue des passifs et des recouvrements futurs liés aux revendications juridiques;
  • les lois réglementaires, fiscales et environnementales en vigueur;
  • les coûts d'exploitation et le rendement futurs, y compris la capacité de la société de réaliser des économies d'exploitation et de maintenir des volumes de ventes élevés, un roulement élevé des stocks et un roulement élevé des comptes débiteurs.

Les lecteurs sont prévenus que ces hypothèses pourraient se révéler erronées en tout ou en partie. Les résultats réels de la société peuvent différer sensiblement de ceux prévus dans tout énoncé prospectif.

Les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement des résultats exprimés, implicites ou projetés dans les énoncés prospectifs contenus dans le présent document comprennent, entre autres, les risques associés aux éléments suivants :

  • les répercussions de la COVID-19 sur l'exploitation et le rendement financier de la société, ainsi que sur les tendances macro-socioéconomiques;
  • la concurrence, les conditions du marché et les activités des concurrents et des clients;
  • la salubrité des aliments, la responsabilité des consommateurs et les rappels de produits;
  • la santé du bétail, y compris l'incidence de pandémies potentielles;
  • le commerce international et l'accès aux marchés, ainsi que les dynamiques sociales, politiques et économiques qui les touchent;
  • la disponibilité et l'accès aux capitaux;
  • la décision à l'égard de tout remboursement de capital aux actionnaires;
  • l'exécution des projets d'immobilisations, y compris les coûts, le calendrier et les variables réglementaires;
  • la salubrité des aliments, la responsabilité des consommateurs et les rappels de produits;
  • la cybersécurité ainsi que la maintenance et l'exploitation des systèmes et processus d'information de la société;
  • les acquisitions et les cessions;
  • les changements climatiques;
  • les fluctuations des marchés de la dette et des actions;
  • les fluctuations des taux d'intérêt et des taux de change;
  • les actifs et passifs des régimes de retraite;
  • la nature cyclique du coût et de l'approvisionnement des porcs et la nature concurrentielle du marché du porc en général;
  • l'efficacité des stratégies de couverture des produits de base et des taux d'intérêt;
  • l'incidence des variations de la valeur de marché des actifs biologiques et des instruments de couverture;
  • le système de gestion de l'approvisionnement pour la volaille au Canada;
  • la disponibilité des ingrédients pour les protéines végétales;
  • la propriété intellectuelle, y compris l'innovation de produits, le développement de produits, la stratégie de la marque et la protection des marques de commerce;
  • la consolidation des opérations et l'accent mis sur les protéines;
  • le recours à des fabricants à façon;
  • la réputation;
  • les conditions météorologiques;
  • la conformité à la réglementation gouvernementale et l'adaptation aux changements législatifs;
  • les réclamations juridiques réelles et envisagées;
  • l'incidence des changements dans les goûts des consommateurs et leurs habitudes d'achat;
  • les règlements environnementaux et les passifs environnementaux éventuels entraînés par ceux-ci;
  • la consolidation du commerce de détail;
  • les questions d'emploi, y compris le respect des lois en vigueur dans le cadre du droit du travail dans de nombreux territoires de compétence, les risques liés à d'éventuels arrêts de travail en raison du non-renouvellement de conventions collectives, au recrutement et au maintien en poste de personnel qualifié et au fait de se fier au personnel clé et à la planification de la relève;
  • le prix des produits;
  • la gestion de la chaîne d'approvisionnement de la société;
  • l'incidence des modifications apportées aux Normes internationales d'informations financières (« IFRS ») et à d'autres normes comptables que la société doit respecter à des fins de réglementation;
  • d'autres facteurs décrits dans la rubrique intitulée « Facteurs de risque » présentée dans le rapport de gestion pour l'exercice clos le 31 décembre 2020.

La société tient à rappeler au lecteur que la liste des facteurs qui précède n'est pas exhaustive.

Les lecteurs sont également prévenus que certains des renseignements prospectifs, tels que les énoncés concernant les dépenses en immobilisations futures, la croissance de la marge du BAIIA ajusté dans le Groupe des protéines animales, les objectifs de ventes et de marge de croissance prévus dans le Groupe des protéines végétales et les frais de vente et charges générales et administratives peuvent être considérés comme des perspectives financières aux fins de la législation sur les valeurs mobilières applicable. Ces perspectives financières sont présentées pour évaluer les bénéfices futurs potentiels et les utilisations futures prévues des flux de trésorerie, et pourraient ne pas convenir à d'autres fins. Les lecteurs ne doivent pas présumer que ces perspectives financières seront réalisées.

Des informations sur les facteurs de risques sont présentées de façon plus détaillée dans la rubrique intitulée « Facteurs de risque » que vous trouverez dans le rapport de gestion annuel de la société pour l'exercice clos le 31 décembre 2020, lequel est accessible sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com. Il y aurait lieu de se reporter à cette rubrique pour plus de précisions. D'autres renseignements concernant la société, y compris sa notice annuelle, sont disponibles sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com.

Tous les énoncés prospectifs contenus dans le présent document n'ont valeur qu'à la date des présentes. À moins que la loi ne l'impose, la société ne prend aucun engagement de mettre à jour publiquement ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la suite de l'obtention de nouveaux renseignements, de faits nouveaux ou autrement. Tous les énoncés prospectifs contenus dans le présent document sont expressément et entièrement sous réserve de la présente mise en garde.

À propos des Aliments Maple Leaf Inc.

Les Aliments Maple Leaf Inc. est une entreprise spécialisée en produits alimentaires qui fabrique des aliments sous des marques nationales comme Maple Leaf®, Prime de Maple Leaf®, Schneiders®, Mina®, Greenfield Natural Meat Co.®, Swift®, Lightlife® et Field Roast™. Le portefeuille de l'entreprise comprend des viandes préparées, des repas prêts à cuire et prêts à servir, es produits de porc et de volaille frais à valeur ajoutée, ainsi que des produits à base de protéines végétales. L'adresse du siège social de la société est le 6985, Financial Dr., Mississauga (Ontario) L5N 0A1, Canada. Maple Leaf emploie environ 13 500 personnes et exploite ses activités principalement au Canada, aux États-Unis et en Asie. Les actions de la société sont cotées à la Bourse de Toronto sous le symbole « MFI ».

Bilans consolidés

(en milliers de dollars canadiens)

(audité)

Au 31 décembre
2020

Au 31 décembre
2019

ASSETS

Actifs courants

Trésorerie et équivalents de trésorerie

100 828

$

97 285

$

Comptes débiteurs

159 750

154 969

Billets à recevoir

31 550

31 699

Stocks

398 070

385 534

Actifs biologiques

125 648

119 016

Impôt sur le résultat et autres impôts à recouvrer

1 830

--

Charges payées d'avance et autres actifs

64 517

51 494

Actifs détenus en vue de la vente

575

34 293

882 768

$

874 290

$

Immobilisations corporelles

1 721 487

1 386 482

Actifs au titre du droit d'utilisation

222 705

227 426

Placements

15 910

3 448

Autres actifs à long terme

9 568

12 497

Actif d'impôt différé

14 070

--

Goodwill

652 501

657 179

Immobilisations incorporelles

341 196

352 713

Total de l'actif

3 860 205

$

3 514 035

$

PASSIFS ET CAPITAUX PROPRES

Passifs courants

Créditeurs et charges à payer

501 529

$

445 774

$

Partie courante des provisions

1 529

3 973

Tranche de la dette à long terme échéant à moins d'un an

900

899

Tranche de l'obligation découlant d'un contrat de location-acquisition échéant à moins d'un an

79 601

39 505

Impôt sur le résultat à payer

29 139

205

Autres passifs courants

55 849

44 698

668 547

$

535 054

$

Dette à long terme

745 048

538 429

Obligation découlant d'un contrat de location-acquisition

160 636

204 013

Avantages du personnel

188 946

116 742

Provisions

44 230

44 929

Autres passifs à long terme

11 918

3 026

Passif d'impôt différé

108 416

121 972

Total du passif

1 927 741

$

1 564 165

$

Capitaux propres

Capital social

838 969

$

840 005

$

Résultats non distribués

1 124 973

1 137 450

Surplus d'apport

5 866

--

Cumul des autres éléments du résultat global

(13 414)

2 793

Actions propres

(23 930)

(30 378)

Total des capitaux propres

1 932 464

$

1 949 870

$

Total des passifs et des capitaux propres

3 860 205

$

3 514 035

$

États consolidés du résultat net

Trimestres clos les
31 décembre

Périodes de douze mois closes les
31 décembre

(en milliers de dollars canadiens, sauf les données liées aux actions)

2020

2019

2020

2019

(non audité)

(non audité)

(audité)

(audité)

Ventes

1 129 212

$

1 015 969

$

4 303 722

$

3 941 545

$

Coût des ventes

948 946

855 204

3 600 669

3 350 566

Profit brut

180 266

$

160 765

$

703 053

$

590 979

$

Frais de vente et charges générales et administratives

126 760

129 356

490 659

457 681

Bénéfice avant ce qui suit :

53 506

$

31 409

$

212 394

$

133 298

$

Frais de restructuration et autres frais connexes

1 214

5 025

4 284

11 004

Autres charges (produits)

8 891

(4 624)

16 757

3 268

Bénéfice avant charges d'intérêts et impôt sur le résultat

43 401

$

31 008

$

191 353

$

119 026

$

Charges d'intérêts et autres coûts de financement

8 046

7 383

31 480

32 031

Bénéfice avant impôt sur le résultat

35 355

$

23 625

$

159 873

$

86 995

$

Charge d'impôt

10 001

6 168

46 596

12 367

Bénéfice net

25 354

$

17 457

$

113 277

$

74 628

$

Bénéfice par action attribuable aux actionnaires ordinaires :

Bénéfice de base par action

0,20

$

0,14

$

0,92

$

0,60

$

Bénéfice dilué par action

0,20

$

0,14

$

0,91

$

0,60

$

Nombre moyen pondéré d'actions (en millions) :

De base

123,2

123,5

123,1

123,6

Dilué

124,1

124,4

124,2

125,2

États consolidés des autres éléments du résultat global

(en milliers de dollars canadiens)

Trimestres clos les
31 décembre

Périodes de douze mois closes les
31 décembre

2020

2019

2020

2019

(non audité)

(non audité)

(audité)

(audité)

Bénéfice net

25 354

$

17 457

$

113 277

$

74 628

$

Autres éléments du résultat global

Gains et (pertes) actuariels qui ne seront pas reclassés
dans le résultat net (après impôt de 0,7 million de dollars
et 16,1 millions de dollars; 1,8 million de dollars et
14,1 millions de dollars en 2019)

(1 859)

$

29 938

$

(46 822)

$

(9 870)

$

Éléments qui sont ou qui peuvent être reclassés
ultérieurement dans le résultat net :

Variation de l'écart de conversion cumulé (après l'impôt
de 0,0 million de dollars et de 0,0 million de dollars; 0,0
million de dollars et 0,0 million de dollars en 2019)

(17 466)

$

(4 429)

$

(8 814)

$

(15 992)

$

Variation du change sur la dette à long terme désigné
comme couverture d'investissement net (après impôt de
2,6 millions de dollars et 1,4 million de dollars; 0,6 million
de dollars et 1,5 million de dollars en 2019)

14 429

3 792

7 542

11 748

Variation des profits latents et des (pertes latentes) sur les
couvertures de flux de trésorerie (après impôt de 0,9 million
de dollars et 5,2 millions de dollars; 0,2 million de dollars et 0,6
million de dollars en 2019)

2 501

1 866

(14 935)

3 505

Total des éléments qui sont ou qui peuvent être reclassés
ultérieurement dans le résultat net

(536)

$

1 229

$

(16 207)

$

(739)

$

Total des autres éléments du résultat global

(2 395)

$

31 167

$

(63 029)

$

(10 609)

$

Résultat global

22 959

$

48 624

$

50 248

$

64 019

$

États consolidés des variations des capitaux propres

Cumul des autres
éléments du résultat
global(i)

(en milliers de dollars canadiens)

(audité)

Capital
social

Résultats

non
distribués

Surplus

d'apport

Ajustement
pour écart de
conversion

Profits et
pertes latents
sur les
couvertures
de flux de
trésorerie

Actions

propres

Total des
capitaux
propres

Solde au 31 décembre 2019

840 005

$

1 137 450

--

4 274

(1 481)

(30 378)

1 949 870

$

Bénéfice net

--

113 277

--

--

--

--

113 277

Autres éléments de la perte globale

--

(46 822)

--

(1 272)

(14 935)

--

(63 029)

Dividendes déclarés (0,64 $ par action)

--

(78 932)

--

--

--

--

(78 932)

Charge de rémunération fondée sur des actions

--

--

17 301

--

--

--

17 301

Impôt différé sur la rémunération fondée sur des actions

--

--

700

--

--

--

700

Exercice d'options sur actions

1 012

--

--

--

--

--

1 012

Règlement de la rémunération fondée sur des actions

--

--

(9 737)

--

--

6 448

(3 289)

Variation de l'obligation au titre des actions rachetées

(2 048)

--

(2 398)

--

--

--

(4 446)

Solde au 31 décembre 2020

838 969

$

1 124 973

5 866

3 002

(16 416)

(23 930)

1 932 464

$

Cumul des autres
éléments du résultat
global(i)

(en milliers de dollars canadiens)

(audité)

Capital
social

Résultats

non distribués

Surplus

d'apport

Ajustement
pour écart de
conversion

Profits et
pertes latents
sur les
couvertures
de flux de
trésorerie

Actions

propres

Total des
capitaux
propres

Solde au 31 décembre 2018

849 655

$

1 178 389

4 649

8 518

(4 986)

(29 386)

2 006 839

$

Incidence des nouvelles normes IFRS

--

(1 100)

--

--

--

--

(1 100)

Bénéfice net

--

74 628

--

--

--

--

74 628

Autres éléments du résultat globalii)

--

(9 870)

--

(4 244)

3 505

--

(10 609)

Dividendes déclarés (0,58 $ par action)

--

(71 824)

--

--

--

--

(71 824)

Charge de rémunération fondée sur des actions

--

--

17 935

--

--

--

17 935

Impôt différé sur la rémunération fondée sur des actions

--

--

460

--

--

--

460

Règlement de la rémunération fondée sur des actions

--

(20 463)

(7 028)

--

--

13 986

(13 505)

Achat d'actions par la fiducie responsable des unités d'actions
temporairement incessibles

--

--

--

--

--

(14 978)

(14 978)

Exercice d'options sur actions

7 760

--

--

--

--

--

7 760

Rachat d'actions

(17 410)

(12 310)

(16 016)

--

--

--

(45 736)

Solde au 31 décembre 2019

840 005

$

1 137 450

$

-

$

4 274

$

(1 481)

$

(30 378)

$

1 949 870

$

(i)     

Éléments qui sont ou qui peuvent être reclassés ultérieurement dans le résultat net.

(ii)    

La variation des gains et pertes actuariels qui ne sera pas reclassée dans le résultat net et qui a été reclassée dans les résultats non distribués est incluse dans les autres éléments du résultat global.

 

États consolidés des flux de trésorerie

(en milliers de dollars canadiens)

Trimestres clos les
31 décembre

Périodes de douze mois closes les
31 décembre

2020

2019

2020

2019

FLUX DE TRÉSORERIE LIÉS AUX ACTIVITÉS SUIVANTES :

(non audité)

(non audité)

(audité)

(audité)

Activités d'exploitation

Bénéfice net

25 354

$

17 457

$

113 277

$

74 628

$

Ajouter (déduire) les éléments sans effet sur la trésorerie :

Variation de la juste valeur des actifs biologiques

(1 846)

(7 771)

(687)

5 545

Amortissements

54 324

46 437

196 266

176 796

Rémunération fondée sur des actions

5 140

4 583

17 301

17 935

Impôts sur les bénéfices reportés

(20 080)

(4 126)

(7 545)

(1 323)

Impôt exigible

30 081

10 294

54 141

13 690

Charges d'intérêts et autres coûts de financement

8 046

7 383

31 480

32 031

Profit sur la vente d'actifs à long terme

134

(5 256)

(2 024)

(4 164)

Dépréciation d'actifs

(177)

--

1 377

--

Variation de la juste valeur des instruments financiers dérivés non désignés

7 080

5 161

(3 947)

5 785

Variation du passif au titre des régimes de retraite

2 808

2 926

9 286

4 730

Impôt sur le résultat payé, montant net

(5 061)

(2 726)

(26 212)

(40 682)

Intérêts payés

(5 731)

(7 131)

(28 839)

(25 487)

Variation de la provision pour frais de restructuration et autres frais connexes

(4 033)

4 179

(3 509)

8 144

Variation de la marge des dérivés

(15 474)

(4 014)

(8 074)

(2 210)

Autres

137

(412)

5 041

1 779

Variation des éléments hors trésorerie du fonds de roulement d'exploitation

4 204

14 161

(25 883)

5 633

Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation

84 906

$

81 145

$

321 449

$

272 830

$

Activités de financement

Dividendes versés

(19 756)

$

(17 921)

$

(78 932)

$

(71 824)

$

Augmentation nette de la dette à long terme

49 861

69 861

215 601

169 491

Paiement de l'obligation découlant d'un contrat de location-acquisition

(10 469)

(8 971)

(37 554)

(34 690)

Exercice d'options sur actions

--

--

1 012

7 760

Rachat d'actions

--

(20 347)

--

(20 347)

Paiement des coûts de financement

--

(38)

(599)

(5 635)

Rachat d'actions propres

--

--

--

(14 978)

Flux de trésorerie liés aux activités de financement

19 636

$

22 584

$

99 528

$

29 777

$

Activités d'investissement

Entrées d'actifs à long terme

(179 455)

$

(84 785)

$

(432 540)

$

(270 745)

$

Acquisition d'entreprise, moins la trésorerie acquise

--

--

--

(847)

Intérêts payés et capitalisés

(2 968)

--

(8 214)

(2 650)

Produit de la vente d'actifs à long terme

519

7 581

37 373

7 727

Achat de placements

--

--

(14 053)

--

Paiement de la charge d'impôt assumée à l'acquisition

--

--

--

(11 385)

Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement

(181 904)

$

(77 204)

$

(417 434)

$

(277 900)

$

Augmentation de la trésorerie et des équivalents de trésorerie

(77 362)

$

26 525

$

3 543

$

24 707

$

Trésorerie et équivalents de trésorerie, au début de la période

178 190

70 760

97 285

72 578

Trésorerie et équivalents de trésorerie, à la fin de la période

100 828

$

97 285

$

100 828

$

97 285

$

 

SOURCE Les Aliments Maple Leaf Inc.

Relations avec les investisseurs : Mike Rawle, 905 285-5732 ; Relations avec les médias : Janet Riley, 905 285-1515


Communiqués de presse et discours