Retour au blogue

Femmes au leadership : Comment Faye Cooper vit sa raison d’être chez les Aliments Maple Leaf en se concentrant sur notre vision de durabilité audacieuse.

portrait de Faye Cooper

Pour Faye, son admiration pour les sciences et pour les femmes qui ouvrent la voie dans le domaine des STIM, alimente sa passion et sa fierté pour ce qu’elle fait et pour être une femme dans un poste de direction.

Faye Cooper s’est jointe aux Aliments Maple Leaf en 2018 en tant que directrice de la fiabilité des actifs, avec pour mission de créer une fonction et une stratégie centrales de gestion des actifs, à partir de zéro, et d’améliorer la fiabilité de nos actifs dans l’ensemble du portefeuille d’usines des Aliments Maple Leaf. Aujourd’hui, elle est vice-présidente de l’exécution de la durabilité et de la fiabilité, un rôle auquel elle a été promue à la suite de ses succès dans ses postes précédents.

En tant que vice-présidente, Faye a le privilège de diriger l’exécution d’une stratégie de gestion des actifs à trois volets, axée sur les personnes, la transformation des processus et de la technologie. De plus, son rôle a récemment été élargi à l’exécution de la durabilité, avec pour objectif de réaliser la vision de Maple Leaf de devenir l’entreprise de protéines la plus durable au monde.

Qu’est-ce qui vous a amené chez les Aliments Maple Leaf?

Les motivations sont multiples : la forte culture fondée sur les valeurs qui était clairement vécue par la haute direction des Aliments Maple Leaf, l’occasion de créer quelque chose qui n’existait pas à partir de zéro et la chance de travailler pour une entreprise canadienne emblématique.

Qu’est-ce qui vous a incité à rester?

Ce qui m’a fait entrer est exactement ce qui m’a fait rester! Je me suis sentie chez moi et dans mon élément dès le premier jour. L’esprit d’entreprise, les gens et l’adaptation culturelle étaient parfaits, ce qui m’a permis d’être moi-même et de faire de mon mieux. De plus, la possibilité de faire la différence en puisant dans mon expérience passée et d’avoir un impact positif sont des facteurs clés qui m’ont gardé ici.

Il convient de noter que j’ai passé environ 75 % de ma carrière dans les secteurs de l’énergie et de la technologie, dans des rôles axés sur le commerce et les finances. Ainsi, lorsque j’ai rejoint Maple Leaf, dans un espace et une fonction complètement différents, cela m’a semblé être un changement majeur. Cela dit, il ne m’a pas fallu longtemps pour réaliser que notre entreprise, aussi unique soit-elle, est très semblable à toute autre entreprise qui « fabrique des choses » et « vend des choses ». Cela m’a permis de tirer parti de mes compétences transférables et de les interpréter dans le contexte de Maple Leaf pour « rehausser le mérite des aliments  », comme le dit notre slogan.

Pourquoi l’équité entre les sexes est-elle si importante dans le milieu de travail?

Des études ont démontré que les préjugés sexistes nuisent à la qualité de la prise de décision et à l’efficacité au travail. En outre, statistiquement parlant, les femmes représentent plus de 50 % de la population mondiale. Compte tenu de la croissance de la population mondiale et de la demande croissante de talents, imaginez l’ampleur de la réserve de talents qui serait manquée si l’industrie n’engageait pas pleinement ce groupe démographique.

Au cours de votre carrière, quel type de progrès avez-vous observé en matière de possibilité pour les femmes? Avez-vous de l’espoir pour l’avenir?

L’observation la plus notable est la prise de conscience autour de l’équité et des possibilités pour les femmes sur le marché du travail. Le paysage social est en train de changer, la main-d’œuvre l’exige, et les entreprises y prêtent attention et commencent à agir en conséquence. C’est ce qui est prometteur pour la prochaine génération. À l’échelle mondiale, environ 30 % seulement des postes de direction et de cadres supérieurs sont occupés par des femmes. Les chiffres sont constants au Canada et aux États-Unis. Bien que la tendance soit à la hausse depuis les années 90, elle est lente. J’espère que la combinaison de la sensibilisation et des besoins socio-économiques accélérera la tendance.

Comment définissez-vous votre objectif chez Maple Leaf?

Il y a quelque chose de spécial à savoir où va son travail, et comment il a un impact sur le monde. Chez Maple Leaf, nous employons plus de 14 000 personnes, nous mettons des aliments délicieux et nutritifs dans les assiettes de la nation, et nous le faisons tout en nous efforçant d’être l’entreprise de protéines la plus durable au monde. Ce sont tous des impacts très tangibles, et je suis ravie d’en faire partie chaque jour.

Si vous aviez besoin d’inspiration et pouviez prendre un repas avec une femme que vous admirez, vivante ou décédée, qui serait-ce? Pourquoi?

Christine Lagarde est en tête de la liste des « vivantes », car un repas avec elle serait chargé d’une multitude de sujets allant du sport et de son parcours jusqu’au sommet, à la défense et au soutien des femmes dans les affaires.

Pour les personnes décédées, et étant une physicienne, je dois aller avec Marie Curie qui est la seule femme lauréate du prix Nobel en physique et en chimie. Avoir son point de vue sur l’expérience des femmes dans les STIM à l’époque par rapport à aujourd’hui serait fascinant et empreint d’humilité.

Quels conseils donneriez-vous aux femmes en début de carrière?

Mon conseil à toute personne qui débute sa carrière est d’explorer d’abord – les programmes d’alternance travail-études et de leadership sont excellents pour cela. Ensuite, fixez un objectif et ayez de la flexibilité et des attentes réalistes quant au moment et à la manière d’y parvenir.

Mon autre conseil est de faire preuve de compétence, d’humilité et de travail d’équipe; reconnaissez que bien connaître une chose ne signifie pas connaître toute l’entreprise.

Enfin, ce qui s’applique peut-être le plus à de nombreuses femmes à n’importe quel stade de leur carrière : prenez des risques, prenez des initiatives, trouvez vos partisans qui défendront vos intérêts, et soyez très claire et vocale sur ce que vous voulez et pourquoi vous devriez l’avoir.