Le pouvoir de l’empathie

Si cette terrible pandémie que nous vivons nous a appris quelque chose, c’est peut-être bien le pouvoir de l’empathie.
Un jeune garçon brandissant sa photo

Qu’est-ce que l’empathie? C’est la capacité de penser au-delà de soi-même, de nos expériences et de nos vies, de ressentir ce que vivent les autres. Elle traverse les divisions sociales, raciales et économiques. Elle nous pousse à penser à ce que nous partageons avec les autres, et non ce qui nous distingue.

À son meilleur, l’empathie conduit à l’action. Elle nous pousse à mettre en valeur les moyens dont nous disposons afin d’apporter un peu plus de justice à ce monde que nous partageons.

Et il existe des preuves que la pandémie rend les gens plus empathiques. Pourquoi? Parce qu’elle a dévoilé certaines des failles de notre société. Elle a exposé à quel point de nombreuses personnes sont vulnérables – et que bon nombre d’entre elles se trouvent tout près de chez nous. Et elle pousse plus que jamais les gens à appuyer la prise de mesures politiques afin de confronter de sérieux problèmes comme ceux de la pauvreté et de l’insécurité alimentaire.

Les Aliments Maple Leaf s’est profondément engagée à s’attaquer à l’insécurité alimentaire et nous avons mis cela à exécution vers la fin de 2016 en établissant le Centre d’action de Maple Leaf pour la sécurité alimentaire (le « centre »). Nous avons pour objet de collaborer dans l’ensemble des secteurs afin de réduire l’insécurité alimentaire au Canada de 50 % d’ici 2030. Et ce n’est pas possible de réaliser cet objectif uniquement au moyen de dons d’aliments. Il faut tisser des liens profonds entre le gouvernement, le secteur privé, les organismes communautaires, les militants et le monde académique afin de faire progresser la prise de mesures collaboratives afin d’affronter ce problème épineux. Nous ne savons toujours pas comment nous allons atteindre cet objectif, mais nous en avons beaucoup appris sur ce parcours et nous avons maintenant une bien meilleure idée de ce qui doit se produire.

Le centre soutient des efforts remarquables… dont voici quelques exemples :

  • Financer un réseau de collaboration nationale de communautés afin de partager l’apprentissage sur les programmes et les politiques qui font progresser la sécurité alimentaire à l’échelon local
  • Faire partie de démarches de financement coopératives qui sont basées sur les relations avec des peuples autochtones du Nord du Manitoba et du Nord de l’Ontario dans le but de faire progresser la souveraineté alimentaire
  • Soutenir une initiative nationale qui teste les répercussions des « aliments sur ordonnance », soit les fruits et les légumes, afin de gérer les maladies chroniques liées à l’alimentation et de réduire l’insécurité alimentaire
  • Financer l’évaluation de programmes d'exploitation traditionnelle qui, à travers le Nord du Canada, offrent des emplois à temps plein afin de soutenir la cueillette de nourriture sur les terres, en tant que solution de rechange à la dépendance sur des aliments provenant du sud qui coûtent cher
  • Mener des recherches et des évaluations afin de mieux comprendre les obstacles à la sécurité alimentaire et la meilleure manière de les éliminer efficacement au moyen d’interventions par le biais de programmes et de politiques
  • Mobilisation avec le secteur privé afin d’augmenter la compréhension et de mettre plus de ressources en valeur

Au moment de l’éclosion de la pandémie, nous avions déjà établi les relations qui nous ont permis de soutenir rapidement les efforts de mobiliser les secours alimentaires d’urgence – et l’année dernière, le centre a fait des dons de plus de 2,5 millions de dollars en argent, ainsi qu’un montant semblable de dons en produits. Cette année, nous retournons à nos travaux essentiels en matière de défense des droits, d’investissements dans des initiatives d’envergure et de mise en valeur de la capacité du potentiel dans l’ensemble des secteurs afin d’apporter des changements durables. Alors que l’accès aux aliments en situation d’urgence est essentiel, les dons d’aliments ne résoudront jamais le problème.

Alors revenons-en à l’empathie… nous avons créé, pour faire du bien à la société, un organisme remarquable qui fait tellement partie de notre vision et notre mandat chez les Aliments Maple Leaf. Mon rôle en tant que présidente du centre m’a permis de mieux comprendre l’impact intense que la pauvreté et l’insécurité alimentaire peuvent avoir pendant toute la vie. Notre travail m’inspire – c’est une occasion de travailler ensemble afin d’apporter un changement profond dans la société. Je crois effectivement que nous ne pouvons en rester là et permettre à cette injustice de persister, surtout lorsque nous vivons dans des pays prospères. Nous avons trop d’exemples de ce qui se produit lorsque les gens perdent de plus en plus leur empathie, leur humanité commune et leur volonté d’agir. C’est le pacte social qui existe entre nous qui cimente nos sociétés.

Les Aliments Maple Leaf et le centre sortent audacieusement des sentiers battus. Si vous voulez en apprendre davantage et faire partie de ce changement, je vous invite à visiter le site Web du centre, www.feedopportunity.com.

 

Article de Lynda Kuhn, présidente, le Centre d’action de Maple Leaf sur la sécurité alimentaire

REMARQUE : Les liens du présent blogue vont vers des pages Web uniquement anglaises. Certaines de ces pages Web contiennent des liens vers des sites bilingues.