Investissements en énergie renouvelable

Production d’énergie propre de parcs éoliens et projets de durabilité d’universités.
Renewable energy wind farm

Les projets d’efficacité énergétique et d’énergie renouvelable représentent une partie essentielle de la gamme de projets environnementaux des Aliments Maple Leaf qui visent à neutraliser les émissions que nous ne pouvons pas encore éviter.  

Un projet novateur permet aux cités et communautés universitaires d’élaborer des systèmes d’énergie propre et efficace et de réduire considérablement les quantités d’émissions de carbone. Le projet met aussi l’accent sur le développement de technologies d’énergie renouvelable et les possibilités de croissance économique qu’elles pourraient créer.

University Energy Efficiency and Renewable Energy Projects

Les projets d’efficacité énergétique et d’énergie renouvelable d’universités s’étendent sur quatre cités universitaires aux États-Unis –  l’Université Ball State en Indiana, l’Université de Wisconsin-Milwaukee, l’Université Southern Oregon et l’Université d’Illinois Urbana-Champaign. Ces universités utilisent les bénéfices reçus des investissements pour mettre au point d’autre projets de durabilité sur le campus.

Les projets de durabilité sur les campus comprennent :

  • Le plus grand système d’énergie géothermique centralisé en boucle fermée puisant l’énergie dans le sol à l’Université Ball State
  • L’Université d’Illinois Urbana-Champaign a établi des objectifs spécifiques pour la durabilité du campus en 2010 et dès 2015, elle avait réduit la consommation d’énergie des bâtiments existants de 20 pour cent; les émissions de gaz à effet de serre des bâtiments existants de 15 pour cent; et obtenu 5 pour cent d’énergie électrique de sources renouvelables
  • L’Université Southern Oregon fut la première université dans cet état – et l’une des premières dans la nation – à compenser 100 pour cent de son énergie avec de l’énergie renouvelable propre. L’université produit une partie de sa propre énergie renouvelable au moyen d’un réseau de panneaux photovoltaïques (solaires) de 56 kW qui produit plus de 70 000 kWh par année
  • L’Université de Wisconsin Milwaukee a réduit ses émissions de niveau 1 d’une moyenne annuelle de 11,79 pour cent par rapport à la période de référence

Ensemble, les quatre campus réduiront environ 100 000 tCO2e par année. C’est l’équivalent de la quantité annuelle moyenne d’émissions d’environ 21 230 véhicules.

Verified Carbon Standard certifie les projets d’efficacité énergétique et d’énergie renouvelable universitaires

Projets d’énergie renouvelable

Les Aliments Maple Leaf appuie également le projet d’énergie éolienne de Saint-Léon, St. Leon Wind Farm au Manitoba, Canada. Le parc éolien de Saint-Léon comprend 63 éoliennes sur une zone de plus de 93 kilomètres carrés et peut fournir 99 mégawatts (MW) d’électricité. Pour mettre ceci en perspective, 1 MW heure peut desservir environ 650 résidences.

Renewable energy wind farmNous avons également soutenu le projet Brady Wind I dans le Dakota du Nord, É.-U. Le projet Brady Wind I est un parc éolien composé de 87 éoliennes GE de 1.7-megawatt qui produit 149,7 mégawatts d’électricité. De concert avec le projet Brady II, le site est en mesure de produire suffisamment d’électricité pour alimenter plus de 89 000 maisons.

L’énergie éolienne offre de nombreux avantages. Il s’agit d’une source d’énergie renouvelable qui ne pollue pas l’air comme les centrales à charbon qui brûlent des carburants fossiles.

L’énergie éolienne offre également des avantages économiques aux communautés agricoles locales. Les parcs éoliens offrent un revenu supplémentaire aux propriétaires fonciers tout en permettant d’utiliser le sol pour y pratiquer l’agriculture, car les éoliennes n’utilisent qu’une fraction du terrain. Ils peuvent aussi offrir des possibilités d’emploi et ajouter à l’assiette fiscale dans les comtés où ils exercent leurs activités.

Green-e certifie le projet d’énergie éolienne de Saint-Léon ainsi que celui de Brady Wind I.

Nous appuyons également des projets en foresterie, de transformation de biomasse et de gaz de sites d’enfouissement en énergie et de détournement de déchets et de compostage.