Faire progresser notre compréhension de l’insécurité alimentaire en 2021

En 2020, le Centre a commencé à décerner trois bourses à l’appui de la recherche...
Père et fils à la bannière du marché fermier

En 2020, le Centre d’action de Maple Leaf  pour la sécurité alimentaire (le Centre) a commencé à décerner trois bourses à l’appui de la recherche pour faire progresser une meilleure compréhension de l’insécurité alimentaire au Canada. Ces bourses ont été créées pour reconnaître la contribution de David Emerson, Wallace McCain et Purdy Crawford en tant qu’anciens présidents du conseil d’administration des Aliments Maple Leaf. Ces bourses de 15 000 $ soutiennent des étudiants à la maîtrise ou au doctorat qui font des recherches qui contribuent à l’ensemble des connaissances sur l’insécurité alimentaire, notamment les déterminants, les facteurs de risque, les répercussions et l’efficacité d’interventions potentielles telles que des programmes, des politiques et des instruments du marché.

En dépit de la pandémie, les lauréats de nos bourses d’études de 2020 avancent dans leurs recherches!

Michelle Aktary , diététiste et candidate à la maîtrise ès sciences, prévoit faire la transition au doctorat à l’Université de Calgary. Elle explore les répercussions du programme de bons de nutrition du marché des fermiers de la Colombie-Britannique sur la qualité de l'alimentation et l’insécurité alimentaire des ménages. En tant qu’un des quelques programmes de ce type au Canada financés par le gouvernement, il offre aux membres de la communauté une subvention d’aliments sains accompagnée d’un soutien sous forme d’amélioration des compétences en nutrition. La recherche de Michelle nous aidera à comprendre si ce modèle a le potentiel d’appuyer la sécurité alimentaire dans d’autres communautés dans l’ensemble du Canada.

Lindsey Vold est une candidate au doctorat à l’Université de la Saskatchewan. Elle travaille avec la Serre communautaire d’Inuvik afin d’évaluer l’impact des programmes alimentaires communautaires sur la sécurité alimentaire dans les communautés du Nord. Il est difficile d’assurer la sécurité alimentaire dans le Nord en raison de divers facteurs comme le changement climatique, les régimes alimentaires traditionnels, le coût du transport des aliments aux endroits éloignés, les subventions fédérales et le choix limité de magasins d’alimentation. Par conséquent, sa recherche aidera le Centre à apprendre pourquoi les démarches conçues et dirigées par les communautés sont nécessaires pour relever ces défis et établir la sécurité alimentaire durable dans le Nord.

Bochu Liu est un candidat au doctorat à l’Université de Toronto. Il examine comment le temps, le transport et l’emplacement géographique peuvent représenter une contrainte à l’accès aux aliments dans les milieux urbains. Alors que le manque de ressources financières est le plus important moteur en ce qui concerne l’insécurité alimentaire des ménages, d’autres facteurs comme l’environnement bâti et la contrainte du temps peuvent aussi faire obstacle à la capacité d’un ménage à accéder aux aliments. La recherche de Bochu nous aidera à comprendre quels sont les meilleurs types d’environnements et d’emplois du temps pour soutenir la sécurité alimentaire et guider les interventions pour améliorer l’accessibilité des aliments.

 Personne travaillant au marché fermier

Notre programme de bourses accepte actuellement les demandes pour l’année d’études 2021/ 2022! La période de demande prend fin le 12 février 2021. Veuillez faire part de cette occasion extraordinaire aux chercheurs sur la sécurité alimentaire que vous connaissez et aidez le Centre à atteindre son objectif de réduire l’insécurité alimentaire au Canada de manière collaborative.