Centre des médias
2010/10/05

Maple Leaf met en oeuvre un plan global de création de valeur

TORONTO, Oct 05, 2010 (Canada NewsWire via COMTEX) -- Les Aliments Maple Leaf (MFI à la Bourse de Toronto) a exposé aujourd'hui en détail un plan global visant à augmenter considérablement, à court et à long terme, la valeur pour les actionnaires. Le plan, approuvé à l'unanimité par le conseil d'administration de la société à l'occasion de son analyse stratégique annuelle, s'appuie sur un énoncé stratégique déjà approuvé par le conseil en septembre 2009.


Maple Leaf estime que, grâce à ce plan, son bénéfice affichera une croissance considérable au cours de chacune des cinq années à venir et que, tout particulièrement, la marge de son BAIIA augmentera de plus de 75 % au cours des quatre ou cinq prochaines années. Celle-ci, qui s'établit aujourd'hui à 7 %, serait en effet portée à 9,5 % en 2012 et à 12,5 % en 2015.


Plusieurs initiatives, dont une majorité n'exigera que peu ou pas de dépenses en immobilisations, devraient permettre d'augmenter les marges à court terme. Plusieurs de ces initiatives à court terme sont déjà en bonne voie de réalisation, notamment celles portant sur l'établissement des prix et la standardisation des activités de promotion commerciale, la simplification de la formulation et de la fabrication des produits de boulangerie et des produits de viande, la rationalisation rapide d'installations et la mise en œuvre d'un système SAP intégré qui fournira une base en vue de l'amélioration du rendement des activités et d'une réduction supplémentaire des frais d'administration et de traitement.


Le plan prévoit aussi une série de fusions d'usines, associée à des dépenses en immobilisations stratégiques dans la technologie et de nouvelles capacités de fabrication, notamment la construction de deux grandes usines : une boulangerie à Hamilton, en Ontario, qui devrait entrer en service au milieu de 2011, et une nouvelle usine de viandes préparées dont la construction devrait débuter en 2012. Ces investissements devraient augmenter de beaucoup la rentabilité et la compétitivité des usines de fabrication et du réseau de distribution de Maple Leaf.


"Après une analyse approfondie du plan de la direction et d'autres possibilités de création de valeur, le conseil a conclu que ce plan représente la meilleure voie en vue d'augmenter considérablement le bénéfice et la valeur pour les actionnaires", remarque James Hankinson, président du comité de gouvernance du conseil d'administration. "Ce plan, qui comprend des échéances bien définies quant aux résultats, est réalisable et mesurable. Le conseil jouera un rôle très actif et travaillera avec la direction pour faire en sorte que nous réalisions cette valeur."


"Les Aliments Maple Leaf dispose d'un plan clair et réalisable pour atteindre dès maintenant, et au cours des cinq prochaines années, une croissance considérable de son bénéfice et, par conséquent, du rendement pour ses actionnaires", soutient Michael H. McCain, président et chef de la direction. "Une efficience accrue dans l'ensemble de notre réseau de fabrication, qui représente la plus grande part de nos coûts, sera le principal moteur de cette croissance du bénéfice. Nous entendons y arriver en simplifiant les opérations, en regroupant des usines afin de réaliser des économies d'échelle et en investissant dans la technologie. Nous prévoyons financer ces initiatives avec nos flux de trésorerie internes et notre capacité d'emprunt, sans émettre de nouvelles actions, tout en conservant, pendant tout ce processus, un bilan de qualité."

    <<
Objectifs du BAIIA : protéines et boulangerie
---------------------------------------------
>>

Le plan prévoit une amélioration des marges du BAIIA et du rendement des actifs entre 2010 et 2015. La direction a comparé ses installations aux meilleures en Amérique du Nord et a l'intention de fournir des rendements qui produiront des marges sur ventes comparables à celles des grandes marques américaines d'aliments préemballés. La mise en œuvre du plan devrait améliorer le bénéfice annuel et porter les marges du BAIIA à 12,5 % d'ici 2015, comme l'illustre le tableau ci-dessous :

    <<
Protéines Boulangerie
Marge actuelle 6,2 % 9,2 %
2012 8,5 % 11,5 %
2015 12,5 % 12,5 %
>>

L'augmentation considérable du bénéfice obtenue grâce à la mise en œuvre du plan entraînera des rendements du capital investi bien supérieurs au coût en capital moyen pondéré de la société. La direction est convaincue qu'elle atteindra ces objectifs, la plupart des gains prévus étant liés à des réductions de coûts bien ciblées.

    <<
Dépenses en immobilisations stratégiques
----------------------------------------
>>

Les dépenses en immobilisations stratégiques requises pour mettre le plan en œuvre seront engagées au cours des trois à cinq prochaines années. Le rythme du programme suivra celui de l'amélioration des marges, et des objectifs d'étape devront être atteints avant que la société n'engage de nouveaux investissements. Ainsi, ses flux de trésorerie sous-jacents et la vigueur de son bilan feront en sorte que la société pourra investir sans solliciter de nouveaux capitaux auprès de ses actionnaires.


L'estimation de la direction relative au capital stratégique et au capital de base (investissement de maintien) au cours des prochaines années est la suivante :

    <<
-------------------------------------------------------
(M$) Stratégique De base
-------------------------------------------------------
2010 80 110
-------------------------------------------------------
2011 145 175
-------------------------------------------------------
2012 355 130
-------------------------------------------------------
2013 195 100
-------------------------------------------------------
>>

"Maple Leaf est résolue à créer une valeur importante et durable pour ses actionnaires", soutient M. McCain. "Ce plan permettra à Aliments Maple Leaf de s'attaquer à ce que nous croyons être un glissement structurel des devises, lequel a entraîné un écart de productivité pour Maple Leaf - et, en fait, pour de nombreux grands fabricants canadiens - par rapport à leurs concurrents américains", poursuit M. McCain. "La direction adopte des initiatives à court et à long terme pour améliorer la productivité, offrir des marges plus élevées - semblables à celles des sociétés américaines du secteur de l'alimentation - et se donner un avantage concurrentiel durable. Nous sommes résolus à respecter nos engagements et à mener ce plan à bien."


Une présentation à l'intention des investisseurs relative à ce communiqué est accessible sur le site www.mapleleaf.com, dans la section "Relations avec les investisseurs". Une conférence téléphonique et une diffusion Web auront lieu à 11 h, HAE, le 6 octobre 2010, pour passer la présentation en revue. Pour participer à la conférence, veuillez composer le 416-340-2219 ou le 1-866-226-1798. Pour ceux qui ne pourront y participer, un enregistrement sera disponible une heure après la conférence, au 416-695-5800 ou au 1-800-408-3053 (code d'accès 7574654, suivi du carré).


Une présentation sous forme de diffusion Web sera également disponible à l'adresse http://investor.mapleleaf.ca, par l'intermédiaire du lien suivant : http://bellwebcasting.ca/audience/index.asp?eventid=59083192.


Les Aliments Maple Leaf Inc. est un chef de file de la transformation alimentaire, dont le siège social est situé à Toronto, au Canada. La société emploie environ 23 500 personnes dans ses installations au Canada, aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Asie. En 2009, elle a généré un chiffre d'affaires de 5,2 G$.

    <<
Énoncés prospectifs
-------------------
>>

Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs, et les représentants de la société, dans leurs remarques relatives au présent communiqué, peuvent formuler des énoncés prospectifs.


Ces énoncés comprennent, sans s'y limiter, des énoncés relatifs aux stratégies, aux plans, aux mesures et aux attentes de la société, y compris aux attentes relatives au bénéfice, aux marges du BAIIA, au rendement des actifs, aux immobilisations, aux besoins en capital, à la solidité du bilan et à d'autres avantages futurs du plan. Les termes "prévoit", "anticipe", "a l'intention de", "tente", "pourrait", "planifie", "croit", "cherche à", "estime" et leurs dérivés ou d'autres expressions semblables permettent de reconnaître les énoncés prospectifs. Ces énoncés ne constituent pas des garanties du rendement futur et se fondent sur des hypothèses, des risques et des incertitudes difficiles à prévoir.


Ces énoncés sont fondés sur un certain nombre de facteurs et d'hypothèses portant notamment, sans s'y limiter, sur la stabilité des économies canadienne, américaine, britannique et japonaise; la stabilité des taux de change actuels entre le dollar canadien, le dollar américain, la livre britannique et le yen japonais; la stabilité de l'offre et des prix des matières premières, de l'énergie et des fournitures; la possibilité d'introduire avec succès des augmentations de prix; la stabilité de l'environnement concurrentiel; l'absence de rappel de produits; la capacité constante de la société à accéder de facon économique à du capital, au besoin; et l'absence d'événements imprévus qui pourraient modifier de facon importante les plans actuels de la société. Toutes ces hypothèses sont fondées sur l'information dont dispose actuellement la société, y compris l'information obtenue auprès de tiers. Ces hypothèses pourraient se révéler inexactes, en tout ou en partie. En outre, les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats présentés, sous-entendus ou prévus dans les présents énoncés prospectifs, lesquels traduisent les attentes de la société à la date de leur publication.


Les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement des résultats exprimés de facon explicite ou implicite ou prévus dans les énoncés prospectifs comprennent les risques associés à la mise en œuvre et à l'exécution de projets et de plans complexes; les risques posés par la contamination des aliments, les pandémies et les rappels de produits; les risques associés au prix des produits de base et à l'incapacité de la société de contrôler ces prix; les risques associés aux fluctuations du taux de change; les risques associés à l'évolution des goûts, des préférences et des habitudes d'achat des consommateurs; de même que les risques posés par la concurrence. Les autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement des résultats exprimés, de facon explicite ou implicite, ou prévus dans les énoncés prospectifs sont décrits plus longuement dans les documents déposés par la société auprès des organismes de réglementation canadiens, y compris dans la section "Facteurs de risque" du rapport de gestion de la société pour l'exercice terminé le 31 décembre 2009. Tous ces documents peuvent être consultés sur SEDAR, à l'adresse www.sedar.com.


Certains de ces énoncés prospectifs pourraient être vus comme des perspectives financières aux fins des lois applicables sur les valeurs mobilières y compris, sans s'y limiter, les énoncés relatifs aux futures dépenses en immobilisations et aux futures marges du BAIIA. Ces perspectives financières sont présentées dans le but de décrire certains objectifs mesurables que la société aspire à atteindre et qu'elle peut utiliser pour évaluer les résultats de son plan. Ces perspectives financières pourraient ne pas convenir à d'autres fins, et le lecteur ne devrait pas supposer qu'elles seront atteintes.


La société n'a l'intention de mettre à jour aucun énoncé prospectif (ni aucune perspective financière), oral ou écrit, et décline expressément toute obligation à cet égard, que ce soit en raison de nouvelles informations, d'événements futurs ou d'autres facteurs, sauf lorsque la loi l'exige.


SOURCE: Maple Leaf Foods Inc.


Lynda Kuhn, vice-présidente principale, Communications, 416-926-2026; au Ligne directe pour les médias, (416) 926-2020, www.mapleleaf.com


Communiqués de presse et discours