Centre des médias
2009/01/24

Les protocoles de salubrité améliorés des Aliments Maple Leaf fonctionnent tels que conçus

Toronto, le 24 janvier 2009 – Quoique la Listeria existe dans toutes les usines de produits prêts-à-manger et présente un risque exceptionnellement faible, les Aliments Maple Leaf a instauré les pratiques les plus élevées de l’industrie afin de détecter et d’éradiquer la Listeria, lesquelles fonctionnent telles que conçues.

La détection de la Listeria peut survenir chaque jour dans une usine. Un programme bien conçu a pour objet de produire des détections et des schémas de données aux fins d’enquêtes supplémentaires; les résultats découlant de ces détections quotidiennes servent à éradiquer la Listeria à l’endroit où elle a été découverte. Pour le public canadien, ce sont les usines qui n’obtiennent pas de résultats positifs qui présentent un plus grand risque en matière de salubrité alimentaire, et cela est attribuable en grande partie à la non-existence d’un programme de tests correctement conçu ou à son manque d’application en profondeur.

La détection routinière de la Listeria à l’usine Cappola de la Compagnie est une preuve récente d’un protocole qui fonctionne bien et qui s’est soldé par un succès sur le plan de la salubrité alimentaire et pour le public canadien. En outre, cette usine fabrique principalement des viandes salées à sec, qui ne favorisent pas la croissance de la Listeria et, par conséquent, représentent un risque très faible pour la santé, selon Santé Canada. Il n’y avait pas – et il n’y a pas – de risque pour la santé du public. La Compagnie collabore étroitement avec l’ACIA, qui a confirmé qu’il n’y aucun risque au niveau de la salubrité alimentaire. Aucune enquête n’a été lancée; des représentants de l’ACIA sont à l’usine et sont en train de vérifier et de valider les niveaux sans précédent de données que leur a fournies le personnel des Aliments Maple Leaf.

« Nos protocoles de salubrité alimentaire fonctionnent bien et nous avons instauré les pratiques de salubrité les plus élevées au Canada; elles vont bien au-delà des normes du gouvernement et de l’industrie », a déclaré Michael H. McCain, président et chef de la direction. « Le plus grand risque pour le système de salubrité alimentaire canadien provient de la multitude d’usines canadiennes qui n’obtiennent pas de résultats de test positifs, et ce, tout simplement parce qu’elles n’effectuent pas de tests adéquats. Avec des tests, on détecte, et il est alors possible d’éradiquer grâce aux bons protocoles. En l’absence de tests, on ne découvre rien, et il n’y aura pas d’éradication… ce qui est le véritable risque sur le plan de la salubrité alimentaire dans notre pays. »

Les caractéristiques clés des protocoles améliorés des tests dans l’environnement et sur les produits, instaurés par Maple Leaf, comprennent :

  • Un programme de tests quotidien dans les usines, conçu pour détecter la Listeria qui, c’est un fait, existe toujours dans les usines de produits prêts-à-manger. Ce programme respecte ou dépasse les exigences les plus rigoureuses qui soient en Amérique du Nord en ce qui concerne les protocoles de tests.

  • Au cours des trois derniers mois, Maple Leaf a recueilli plus de 42 300 résultats de tests dans ses 24 usines de viandes emballées. Cela représente environ 1 760 résultats par usine. Ce niveau de tests pour détecter la Listeria est un niveau de tests sans précédent, dans le cadre d’un système de détection anticipée.

  • Notre taux de tests positifs dans l’ensemble de nos usines est régulièrement moins de 1 %, ce qui est de 50 à 80 % meilleur que les résultats des données de l’industrie provenant des États-Unis.
  • Tous les résultats des tests sont sauvegardés dans une base de données analytique, ce qui nous permet de surveiller et d’examiner les résultats constamment et d’effectuer une analyse d’enquête pour constater des tendances.

  • La Compagnie traite tous les résultats positifs de la manière la plus rigoureuse possible afin d’assurer la salubrité de nos produits. Les tests détectent toutes les espèces de Listeria, soit les six souches de la bactérie, même si une souche seulement (Listeria monocytogenes) présente un risque pour la santé humaine.
  • Le personnel d’exploitation de la Compagnie, de même que son personnel scientifique et technique, examinent les résultats des tests et les plans d’action chaque jour dans l’ensemble de son réseau d’usines.

  • Des procédures de mise en quarantaine de produits ont été mises en œuvre afin d’assurer qu’aucun produit ne quitte nos usines si nous avons des préoccupations.
  • Si les systèmes de tests environnementaux à détection anticipée indiquent la présence de Listeria dans une usine, nous effectuons des tests sur les produits à des niveaux statistiques pertinents en vue d’assurer la salubrité des produits.

  • Les protocoles des Aliments Maple Leaf fonctionnent bien et nous avons les normes de salubrité alimentaire les plus élevées au Canada. Nous encourageons TOUS les transformateurs alimentaires à travers le pays d’égaler ce niveau de rigueur.

« Maple Leaf a mis en œuvre les meilleurs pratiques en matière de tests et de contrôle de la Listeria qui soient en Amérique du Nord », a déclaré Randy Huffman, directeur en chef de la salubrité alimentaire. « Cela procure effectivement un excellent système de détection anticipée; de plus, l’engagement de la Compagnie en matière de salubrité alimentaire comprendra des investissements continus, la formation et l’adoption des meilleures pratiques au niveau mondial.»

Les Aliments Maple Leaf Inc. est l’une des principales compagnies de transformation alimentaire dont le siège social est situé à Toronto, au Canada. La Compagnie compte environ 23 500 employés travaillant dans ses entreprises à travers le Canada, aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Asie. En 2007, la Compagnie a réalisé des ventes de 5,2 milliards de dollars.

Personne-ressource : Linda Smith
416-457-1814

Communiqués de presse et discours