Retour aux médias

Les Aliments Maple Leaf Inc. communique ses résultats du quatrième trimestre de 2013

TSX : MFI
www.mapleleaffoods.com

TORONTO, le 27 févr. 2014 /CNW/ – Les Aliments Maple Leaf Inc. (TSX : MFI) a communiqué aujourd’hui ses résultats financiers pour le
quatrième trimestre et l’exercice clos le 31 décembre 2013.

  • Le résultat opérationnel ajusté1) 2) 3) pour le quatrième trimestre correspond à une perte de 21,7 millions de
    dollars comparativement à un bénéfice opérationnel ajusté de
    70,0 millions de dollars au dernier exercice. En cumul annuel, le
    résultat opérationnel ajusté correspond à une perte de 12,3 millions de
    dollars, par rapport à un bénéfice opérationnel ajusté de
    172,0 millions de dollars au dernier exercice.
  • Le résultat ajusté par action2) 3) 4) correspond à une perte de 0,25 $ comparativement à un bénéfice ajusté
    par action de 0,27 $ au dernier exercice. En cumul annuel, le résultat
    ajusté par action correspond à une perte de 0,51 $, comparativement à
    un bénéfice ajusté par action de 0,47 $ au dernier exercice.
  • Le Groupe des produits de boulangerie a enregistré des marges du BAIIA2) 3) 5) ajusté de 11,6 % pour l’exercice par rapport à 10,1 % au dernier
    exercice.
  • La société a vendu ses entreprises Rothsay et Olivieri en contrepartie
    d’un produit net combiné de 744,8 millions de dollars.
  • La société a annoncé une entente portant sur la vente de sa
    participation de 90 % dans la Boulangerie Canada Bread, Limitée, à
    Grupo Bimbo.

« Nous sommes à la phase culminante de la mise en œuvre de notre
stratégie liée au réseau de viandes préparées, ce qui s’est traduit par
l’ajout d’énormes coûts et par une baisse d’efficience pendant le
trimestre alors que nous mettions cinq nouvelles installations en
service tout en poursuivant en parallèle l’exploitation de nos usines
plus anciennes », a déclaré Michael H. McCain, président et chef de la
direction. « Comme nous nous y attendions, il en résulte une volatilité
à court terme des résultats, conjuguée à la faiblesse du marché des
protéines. Nos activités de boulangerie ont affiché d’excellents
résultats pour le trimestre et des résultats à la hausse pour
l’exercice. Nous sommes très satisfaits de cette performance, en
particulier des gains solides de nos activités au Royaume-Uni et du
secteur des produits de boulangerie congelés. »

« Depuis trois ans, nous construisons un nouveau réseau d’usines et nous
avons atteint une phase culminante en décembre 2013 quand nous avons
commencé à mettre en service la plus grande installation de Maple Leaf
à Hamilton », a poursuivi M. McCain. « Et maintenant, les changements.
Notre travail consiste dorénavant à faire rouler les nouvelles usines à
plein rendement, à transférer la production des usines plus anciennes à
coût élevé aux nouvelles usines qui produisent à un coût plus bas, puis
à fermer les usines plus anciennes. Une fois ce travail accompli, plus
tard dans l’exercice, nous nous attendons à constater une expansion
significative de la marge structurelle. Nous nous attendons aussi à ce
que les conditions du marché redeviennent plus normales en 2014. Une
telle conjoncture, combinée à nos plans de remboursement de la dette,
d’investissement dans nos activités et de remboursement du capital
excédentaire aux actionnaires, nous permet de croire que Maple Leaf
sera en très bonne position pour stimuler une croissance rentable et
offrir une excellente valeur aux actionnaires. »

Aperçu financier

Pour le quatrième trimestre, les ventes3) de Les Aliments Maple Leaf Inc. (la « société ») se sont établies à
1 107,0 millions de dollars, en baisse de 2,1 % par rapport au dernier
exercice, ou de 0,7 % après ajustement pour tenir compte de l’incidence
des dessaisissements et des taux de change, baisse attribuable à la
diminution des volumes qui a été annulée en partie par les hausses de
prix. Pour l’exercice clos le 31 décembre 2013, les ventes se sont
situées à 4 406,4 millions de dollars, un recul de 3,2 %
comparativement à l’exercice précédent, ou de 1,6 % après ajustement
pour tenir compte des dessaisissements et des taux de change, en raison
des mêmes facteurs.

Pour le quatrième trimestre, le résultat opérationnel ajusté a chuté, se
soldant par une perte de 21,7 millions de dollars par rapport à un
bénéfice opérationnel ajusté de 70,0 millions de dollars au dernier
exercice, en raison principalement du résultat plus faible affiché par
le Groupe des protéines animales. Pour l’exercice, le résultat
opérationnel ajusté correspond à une perte de 12,3 millions de dollars
par rapport à un bénéfice opérationnel ajusté de 172,0 millions de
dollars au dernier exercice, le résultat plus faible du Groupe des
protéines animales ayant plus que neutralisé l’amélioration enregistrée
dans le Groupe des produits de boulangerie.

La perte nette liée aux activités poursuivies2) 3) pour le quatrième trimestre s’est chiffrée à 14,4 millions de dollars
(perte de 0,13 $ par action de base attribuable aux actionnaires
ordinaires) par rapport à un bénéfice net tiré des activités
poursuivies de 41,0 millions de dollars (0,28 $ par action de base
attribuable aux actionnaires ordinaires) au dernier exercice. La perte
nette liée aux activités poursuivies pour l’exercice s’est chiffrée à
58,5 millions de dollars (perte de 0,48 $ par action de base
attribuable aux actionnaires ordinaires) par rapport à un bénéfice net
tiré des activités poursuivies de 42,0 millions de dollars (0,25 $ par
action de base attribuable aux actionnaires ordinaires) au dernier
exercice.

Au quatrième trimestre de 2013, le résultat ajusté par action correspond
à une perte de 0,25 $ comparativement à un bénéfice ajusté par action
de 0,27 $ au dernier exercice. Pour l’exercice, le résultat ajusté par
action correspond à une perte de 0,51 $, comparativement à un bénéfice
ajusté par action de 0,47 $ au dernier exercice.

Plusieurs éléments sont exclus de l’analyse du résultat sous-jacent, car
ils ne sont pas représentatifs des activités opérationnelles courantes.
Veuillez vous reporter à la rubrique intitulée « Rapprochement des
mesures financières non conformes aux IFRS » à la fin du présent
communiqué pour obtenir la description et le rapprochement de toutes
les mesures financières non conformes aux IFRS.

Données par secteur d’activité

Le tableau qui suit présente un sommaire des ventes par secteur
d’activité :

Quatrième trimestre Cumul annuel
(non audité) (audité)
(en milliers de dollars) 2013 2012 2013 2012
Groupe des produits de la viande 742 739 $ 751 362 $ 2 923 857 $ 3 046 633 $
Groupe agroalimentaire 3) 4 585 8 973 29 005 26 630
Groupe des protéines animales 747 324 $ 760 335 $ 2 952 862 $ 3 073 263 $
Groupe des produits de boulangerie 3) 359 661 370 340 1 453 586 1 478 565
Ventes 1 106 985 $ 1 130 675 $ 4 406 448 $ 4 551 828 $

Le tableau qui suit présente un sommaire du résultat opérationnel ajusté
par secteur d’activité :

Quatrième trimestre Cumul annuel
(non audité) (audité)
(en milliers de dollars) 2013 2012 2) 2013 2012 2)
Groupe des produits de la viande (42 625) $ 42 585 $ (86 192) $ 98 367 $
Groupe agroalimentaire 3) (10 003) (4 826) (38 258) (15 453)
Groupe des protéines animales (52 627) $ 37 759 $ (124 450) $ 82 914 $
Groupe des produits de boulangerie 3) 30 911 33 139 113 699 96 410
Coûts non affectés dans le résultat opérationnel ajusté i) (901) (1 500) (7 305)
Résultat opérationnel ajusté (21 716) $ 69 997 $ (12 251) $ 172 019 $
i) Les coûts non affectés comprennent les charges qui ne peuvent être
rattachées séparément aux secteurs d’activité et ne font pas partie des
mesures utilisées par la société pour évaluer les résultats
opérationnels sectoriels.

Groupe des produits de la viande
Comprend les produits de viandes préparées à valeur ajoutée, les
trousses-repas, les collations aux protéines, et les produits de porc,
de volaille et de dinde frais à valeur ajoutée vendus au détail, à des
services alimentaires, à l’industrie et aux dépanneurs. Comprend des
marques canadiennes dominantes comme Maple LeafMD, SchneidersMD et de nombreuses autres sous-marques importantes
.

Au quatrième trimestre, les ventes du Groupe des produits de la viande
ont fléchi de 1,1 %, s’établissant à 742,7 millions de dollars,
comparativement à 751,4 millions de dollars au dernier exercice. Après
ajustement pour tenir compte de l’incidence de la vente par la société
de ses activités de transformation de la pomme de terre et de ses
activités agricoles liées à la volaille ainsi que de l’incidence du
taux de change, les ventes ont augmenté de 0,7 %. Les volumes plus
élevés de viandes préparées et la hausse des prix du porc frais ont
plus que contrebalancé la baisse des prix de la volaille fraîche et les
volumes plus faibles de porc frais.

Pour l’exercice, les ventes ont reculé de 4,0 %, ou de 2,1 % après
ajustement pour tenir compte des dessaisissements et du taux de change,
en raison principalement de la baisse des volumes dans les secteurs du
porc frais et des viandes préparées. Ce recul a été compensé en partie
par l’avantage des prix plus élevés des produits dans le secteur du
porc frais, des hausses de prix dans les secteurs de la volaille
fraîche et des viandes préparées ainsi que par une augmentation des
volumes dans le secteur de la volaille fraîche.

Le résultat opérationnel ajusté a décliné, se soldant par une perte de
42,6 millions de dollars pour le quatrième trimestre, comparativement à
un bénéfice opérationnel ajusté de 42,6 millions de dollars au dernier
exercice.

La société est à la phase culminante de l’achèvement de sa stratégie
liée aux viandes préparées, visant à mettre sur pied une chaîne
d’approvisionnement à faible coût et à parvenir à une expansion de la
marge structurelle. Le coût de la mise en service de cinq nouvelles
usines, se traduisant par des coûts de transition d’environ 15 millions
de dollars pendant le trimestre (environ 4 millions de dollars en 2012)
et
de quelque 50 millions de dollars pour l’exercice (environ 12
millions de dollars en 2012) a eu une incidence considérable sur le
résultat. Les coûts de démarrage aux installations nouvellement
agrandies à Winnipeg, au Manitoba, et à Saskatoon, en Saskatchewan, ont
diminué par rapport au troisième trimestre de 2013; cependant cette
baisse de coûts a été neutralisée par les frais généraux plus élevés
liés à la mise en service de l’usine nouvellement construite à
Hamilton, en Ontario. En plus des coûts de transition, la société a
également subi les effets des baisses d’efficience en matière de
fabrication et de distribution liées au fonctionnement en parallèle des
anciennes usines en attendant le transfert complet de la production
vers les nouvelles installations plus performantes en 2014.

Les marges dans le secteur des viandes préparées ont également été
réduites par la hausse des coûts des matières premières et d’autres
intrants, ainsi que par les coûts liés à l’inflation qui n’ont pas été
totalement compensés par les prix. Les frais de vente et les charges
générales et administratives ont été plus élevés qu’au denier exercice,
en raison d’une charge de rémunération variable comparativement plus
faible au dernier exercice. Au cours du quatrième trimestre de 2012,
dans le secteur des viandes préparées, un montant de 5,9 millions de
dollars a été constaté en renversement de provision en lien avec la
réévaluation des coûts des mesures environnementales correctives sur
les sites des usines qui seront fermées, lequel ne s’est pas répété en
2013. Des volumes plus élevés au quatrième trimestre de 2013, en
particulier dans la catégorie des ventes au détail sous marques, ont
partiellement compensé les effets décrits ci-dessus sur le résultat.

Dans les activités de transformation primaire du porc, le résultat a
subi l’incidence négative des marges d’exportation plus faibles,
principalement vers le marché japonais, par la baisse des volumes et
par les valeurs en baisse des ventes de sous-produits. Ces réductions
ont été compensées en partie par la baisse des frais de vente et des
charges générales et administratives. Dans le secteur de la volaille
fraîche, le résultat a reculé en raison des écarts plus faibles sur les
activités de transformation primaire et des coûts liés à l’inflation,
qui n’ont été que partiellement compensés par un bénéfice plus élevé
tiré des ventes à valeur ajoutée.

La vente des activités de transformation de la pomme de terre de la
société en janvier 2013 a réduit le résultat opérationnel ajusté
d’environ 3 millions de dollars au quatrième trimestre, par rapport à
l’exercice précédent.

Pour l’exercice, le résultat opérationnel ajusté correspond à une perte
de 86,2 millions de dollars par rapport à un bénéfice opérationnel
ajusté de 98,4 millions de dollars au dernier exercice. Les facteurs
ayant une influence sur le secteur des viandes préparées sont les mêmes
que ceux indiqués ci-dessus, en plus de l’incidence des volumes plus
faibles au premier trimestre de 2013. Les facteurs ayant une influence
sur les secteurs du porc frais et de la volaille sont les mêmes que
ceux indiqués ci-dessus pour le quatrième trimestre. La vente des
activités de transformation de la pomme de terre de la société en
janvier 2013 a réduit le résultat opérationnel ajusté d’environ
13 millions de dollars comparativement au dernier exercice.

Groupe agroalimentaire
Comprend les activités canadiennes de production porcine qui
approvisionnent principalement le Groupe des produits de la viande.

Au quatrième trimestre, les ventes du Groupe agroalimentaire ont reculé,
se chiffrant à 4,6 millions de dollars par rapport à 9,0 millions de
dollars au dernier exercice en raison des prix plus faibles de ventes
de nourriture pour animaux et de la baisse des ventes de porcs vivants
à des tiers. Pour l’exercice, les ventes ont progressé de 8,9 %,
passant de 26,6 millions de dollars au dernier exercice à 29,0 millions
de dollars en raison de la hausse des volumes de production de porc,
partiellement neutralisée par des prix plus faibles de ventes de
nourriture pour animaux.

Au quatrième trimestre, le résultat opérationnel ajusté a diminué et
correspond à une perte de 10,0 millions de dollars comparativement à
une perte de 4,8 millions de dollars au dernier exercice, en raison
principalement des contributions plus faibles des programmes de
couverture, ce qui a plus que neutralisé la hausse des prix sur le
marché du porc. Les coûts de la nourriture pour animaux ont été
semblables à ceux du dernier exercice.

Pour l’exercice, le résultat opérationnel ajusté a diminué, se soldant
par une perte de 38,3 millions de dollars par rapport à une perte de
15,5 millions de dollars au dernier exercice en raison des
contributions plus faibles des programmes de couverture, des coûts plus
élevés de la nourriture pour animaux et de la hausse des frais de vente
et des frais généraux et administratifs, partiellement contrebalancés
par une augmentation de prix sur le marché du porc.

Groupe des produits de boulangerie
Comprend les produits de boulangerie frais et congelés, notamment les
pains, petits pains, bagels, produits de boulangerie congelés
partiellement cuits, pains de spécialité et artisanaux, vendus au
détail, à des services alimentaires et à des dépanneurs. Comprend les
marques nationales comme Dempster’sMD, TenderflakeMD, New York Bakery CoMC et de nombreuses marques régionales dominantes
.

Pour le quatrième trimestre, les ventes du Groupe des produits de
boulangerie se sont établies à 359,7 millions de dollars, soit un recul
de 2,9 % ou de 2,4 % après ajustement pour tenir compte des catégories
abandonnées au Royaume-Uni et de l’incidence des taux de change sur les
ventes aux États-Unis et au Royaume-Uni alors que la baisse des volumes
de ventes, principalement dans le secteur des produits de boulangerie
frais, a été en partie compensée par une hausse des prix.

Pour l’exercice, les ventes se sont établies à 1 453,6 millions de
dollars, soit un recul de 1,7 %, ou de 0,8 % après ajustement pour
tenir compte des catégories abandonnées et des écarts de conversion. La
baisse des volumes des ventes de produits de boulangerie congelés en
Amérique du Nord et de produits de boulangerie frais a été
partiellement neutralisée par la hausse des volumes au Royaume-Uni et
par une hausse des prix dans tous les secteurs.

Le résultat opérationnel ajusté a reculé de 6,7 %, passant de
33,1 millions de dollars au dernier exercice à 30,9 millions de dollars
au quatrième trimestre, ce qui s’explique en grande partie par la
baisse du résultat dans le secteur des produits de boulangerie frais,
partiellement compensée par des résultats plus solides dans le secteur
des produits de boulangerie au Royaume-Uni.

La baisse des volumes dans le secteur des produits de boulangerie frais
n’a été que partiellement compensée par l’amélioration des efficiences
à la nouvelle boulangerie de Hamilton, en Ontario, la simplification du
portefeuille de produits et la réorganisation du réseau de
distribution, facteurs qui ont tous contribué à la réduction des coûts
opérationnels. Les avantages des hausses de prix précédentes ont été
neutralisés par une hausse des frais d’opération et des coûts liés à
l’inflation durant le trimestre. Le résultat du secteur des produits de
boulangerie congelés en Amérique du Nord a légèrement baissé, car les
coûts liés à l’inflation, les volumes plus faibles et la hausse des
frais de vente et des charges générales et administratives ont été en
grande partie neutralisés par des améliorations opérationnelles. Le
secteur des produits de boulangerie au Royaume-Uni a bénéficié de la
hausse des prix et de la baisse des frais d’exploitation ainsi que des
frais de vente et des charges générales et administratives, ce qui a
plus que compensé la hausse des coûts des matières premières et des
coûts liés à l’inflation.

Le résultat opérationnel ajusté est passé de 96,4 millions de dollars
pour le dernier exercice à 113,7 millions de dollars pour l’exercice à
l’étude, soit une hausse de 17,9 % attribuable principalement à des
améliorations opérationnelles dans le secteur des produits de
boulangerie congelés en Amérique du Nord et dans celui des produits de
boulangerie frais, à la baisse des frais de vente, des charges
générales et administratives dans le secteur des produits de
boulangerie frais résultant de mesures de restructuration antérieures,
d’une hausse des volumes dans le secteur de la boulangerie au
Royaume-Uni et d’une hausse des prix dans tous les secteurs. Ces
avantages ont été en partie neutralisés par des volumes plus faibles
dans le secteur des produits de boulangerie congelés en Amérique du
Nord et dans celui des produits de boulangerie frais ainsi que par la
hausse des coûts des matières premières et des coûts liés à
l’inflation.

Vente des entreprises Rothsay et Olivieri

Au cours du quatrième trimestre, la société a procédé à la vente de
Rothsay, son entreprise de récupération de sous-produits, et
d’Olivieri, son entreprise de production de pâtes fraîches, en
contrepartie de produits nets de 628,5 millions de dollars et de
116,3 millions de dollars, respectivement. Le résultat opérationnel et
le gain sur la vente de ces deux entreprises ont été classés à titre
d’activités abandonnées et les montants de l’exercice précédent ont été
présentés à titre d’activités abandonnées sur une base comparable. Les
résultats de Rothsay figuraient auparavant dans ceux du Groupe
agroalimentaire et les résultats d’Olivieri, dans ceux du Groupe des
produits de boulangerie. Le bénéfice par action des activités
abandonnées s’est chiffré à 3,70 $ pour le quatrième trimestre ( 0,07 $
en 2012) et à 4,03 $ pour l’exercice clos le 31 décembre 2013 (0,39 $
en 2012). Un gain net de 3,69 $ par action sur la vente des entreprises
est inclus dans les chiffres du quatrième trimestre et de l’exercice
2013.

Objectifs à long terme concernant la marge du BAIIA

Dans le rapport de gestion publié par la société au troisième trimestre,
la direction a modifié ses objectifs concernant la marge du BAIIA
ajusté pour 2015 pour tenir compte de la vente de Rothsay. Ces
objectifs, qui étaient de 10,0 % pour le Groupe des protéines animales,
de 12,3 % pour le Groupe des produits de boulangerie et de 10,8 % pour
la société, demeurent inchangés à la suite de la vente d’Olivieri.
Après la conclusion de la vente des intérêts détenus par la société
dans la Boulangerie Canada Bread, Limitée (« Canada Bread »),
l’objectif pour la marge du BAIIA ajusté sera de 10,0 %, en ligne avec
l’objectif actuel pour le Groupe des protéines animales.

Événements postérieurs

Le 12 février 2014, la société a annoncé que Grupo Bimbo, S.A.B. de C.V.
du Mexique (« Grupo Bimbo ») avait accepté de faire l’acquisition de
toutes les actions ordinaires émises et en circulation de Canada Bread
au moyen d’un arrangement réglementaire conforme à la Loi sur les sociétés par actions de l’Ontario (l’« arrangement »). Selon les modalités de l’arrangement, Grupo Bombo
a accepté d’acheter chaque action ordinaire de Canada Bread pour un
montant en espèces de 72,00 $ par action. Maple Leaf s’attend à
recevoir un produit net d’environ 1,65 milliard de dollars en
contrepartie de sa participation de 90 % dans Canada Bread.
L’arrangement devra recevoir l’approbation d’au moins 66 2/3 % des
votes exprimés par les actionnaires de Canada Bread à l’occasion d’une
assemblée extraordinaire qui devrait avoir lieu au début du mois
d’avril 2014. Maple Leaf a conclu une entente de vote avec Grupo Bimbo
selon laquelle la société a convenu d’exercer son droit de vote
rattaché à toutes ses actions ordinaires de Canada Bread en faveur de
l’arrangement lors de cette assemblée. La société n’est pas en mesure
d’estimer le montant final du profit qu’elle tirera de la cession en
raison de l’incertitude entourant le moment de la conclusion de la
transaction proposée. Après la vente, les résultats et le bilan
financier de la Boulangerie Canada Bread, Limitée ne figureront plus
aux résultats consolidés de la société. L’arrangement, qui est
assujetti à la réception de l’approbation du tribunal et, des
approbations réglementaires ainsi qu’aux autres conditions de clôture
habituelles, devrait être conclu pendant le deuxième trimestre de 2014.

Le 19 février 2014, la société a vendu un immeuble de placement situé
dans la région de Toronto, lequel a été classé à titre d’actif détenu
pour la vente dans les états financiers consolidés de l’exercice, pour
un produit brut de 6,4 millions de dollars.

Autres considérations

Le 26 février 2014, la société a déclaré un dividende de 0,04 $ par
action, payable le 31 mars 2014 aux actionnaires inscrits à la clôture
des marchés le 7 mars 2014. Sauf indication contraire de la société par
écrit, au plus tard à la date de paiement du dividende, ce dividende
sera considéré comme admissible au crédit d’impôt pour dividendes
amélioré.

Un document à l’intention des investisseurs sur les résultats financiers
de la société pour le quatrième trimestre peut être consulté en ligne à
l’adresse www.mapleleaffoods.com sous l’onglet « Investisseurs », sur la page des résultats
trimestriels. Une conférence téléphonique aura lieu à 14 h 30 HE, le
27 février 2014, pour passer en revue les résultats financiers du
quatrième trimestre de Les Aliments Maple Leaf. Pour participer à la
conférence téléphonique, veuillez composer le 416-340-9432 ou le
1-800-952-4972. Les personnes qui n’auront pu participer à la
conférence pourront en écouter une version archivée qui sera disponible
une heure après l’événement au 905-694-9451/1-800-408-3053 (code
d’accès 3990937).

Une diffusion Web de la conférence sur les résultats du quatrième
trimestre sera également offerte à l’adresse http://www.media-server.com/m/p/eb4zbyw7.

Il est possible de télécharger la version intégrale des états financiers
et du rapport de gestion connexe de la société à partir de son site
Web.

Rapprochement des mesures financières non conformes aux IFRS

La société utilise les mesures financières non conformes aux IFRS
suivantes : le résultat opérationnel ajusté, le bénéfice ajusté par
action, le BAIIA ajusté et la dette nette. La direction est d’avis que
ces mesures non conformes aux IFRS fournissent de l’information utile
aux investisseurs pour évaluer le rendement financier de la société
pour les raisons mentionnées ci-après. Ces mesures n’ont pas de
signification normalisée aux termes des IFRS et, par conséquent, elles
peuvent ne pas être comparables à des mesures similaires présentées par
d’autres sociétés ouvertes, et elles ne doivent pas être considérées
comme des substituts d’autres mesures financières établies conformément
aux IFRS.

Résultat opérationnel ajusté

Le résultat opérationnel ajusté, une mesure non conforme aux IFRS, est
utilisé par la direction pour évaluer le résultat opérationnel
financier. Il est défini comme le résultat avant impôt, ajusté pour
tenir compte des éléments qui ne sont pas considérés comme
représentatifs des activités poursuivies par la société et des éléments
pour lesquels l’incidence économique des transactions se reflètera dans
le résultat des périodes futures au moment de la vente ou du transfert
de l’actif sous-jacent. Le tableau suivant présente un rapprochement
entre le résultat net tiré des activités poursuivies tel qu’il est
présenté en vertu des IFRS et le résultat opérationnel ajusté pour le
trimestre clos, comme il est indiqué ci-dessous, ainsi qu’un
rapprochement entre le résultat net tiré des activités poursuivies tel
qu’il est présenté en vertu des IFRS dans les états consolidés des
résultats audités et le résultat opérationnel ajusté pour les exercices
clos à ces dates, comme il est indiqué ci-dessous. La direction croit
que cette base est la plus appropriée pour évaluer les résultats
opérationnels, car elle est représentative des activités poursuivies
par la société.

Trimestre clos le 31 décembre 2013
Groupe des Groupe des Coûts
(en milliers de dollars) produits de Groupe agro- produits de non Données
(non audité) la viande alimentaire3) boulangerie3) affectés consolidées
Résultat net tiré des activités poursuivies (14 449) $
Impôt sur le résultat (3 557)
Résultat avant impôt tiré des activités poursuivies (18 006) $
Charge d’intérêts 17 833
Variation de la juste valeur des swaps de
taux d’intérêt non désignés (92)
Autres (produits) charges (835) (276) (11 402) (2 046) (14 559)
Frais de restructuration et autres frais connexes 12 490 2 785 15 275
Résultat tiré des activités poursuivies (42 625) $ (10 003) $ 30 912 $ 22 167 $ 451 $
Diminution (hausse) de la juste valeur des actifs biologiques (18 109) (18 109)
Pertes latentes (profits latents) sur les contrats à terme normalisés de
marchandises
(4 058) (4 058)
Résultat opérationnel ajusté (42 625) $ (10 003) $ 30 912 $ $ (21 716) $
Trimestre clos le 31 décembre 20122)
Groupe des Groupe des Coûts
(en milliers de dollars) produits de Groupe agro- produits de non Données
(non audité) la viande alimentaire3) boulangerie3) affectés consolidées
Résultat net tiré des activités poursuivies 40 954 $
Impôt sur le résultat 14 595
Résultat avant impôt tiré des activités poursuivies 55 549 $
Charge d’intérêts 17 190
Variation de la juste valeur des swaps de
taux d’intérêt non désignés (117)
Autres (produits) charges 673 (4 229) (277) (481) (4 314)
Frais de restructuration et autres frais connexes 8 982 3 814 12 796
Résultat tiré des activités poursuivies 42 585 $ (4 826) $ 33 139 $ 10 206 $ 81 104 $
Diminution (hausse) de la juste valeur des actifs biologiques (10 703) (10 703)
Pertes latentes (profits latents) sur les contrats à terme normalisés de
marchandises
(404) (404)
Résultat opérationnel ajusté 42 585 $ (4 826) $ 33 139 $ (901) $ 69 997 $
Période de douze mois close le 31 décembre 2013
Groupe des Groupe des Coûts
(en milliers de dollars) produits de Groupe agro- produits de non Données
(audité) la viande alimentaire3) boulangerie3) affectés consolidées
Résultat net tiré des activités poursuivies (58 543) $
Impôt sur le résultat (22 842) $
Résultat avant impôt tiré des activités poursuivies (81 385) $
Charge d’intérêts 69 842
Variation de la juste valeur des swaps de
taux d’intérêt non désignés (2 022)
Autres (produits) charges (47 745) (1 036) (6 255) (22 959) (77 995)
Frais de restructuration et autres frais connexes 73 466 17 953 1 745 93 164
Résultat tiré des activités poursuivies (86 192) $ (38 258) $ 113 699 $ 12 355 $ 1 604 $
Diminution (hausse) de la juste valeur des actifs biologiques (13 540) (13 540)
Pertes latentes (profits latents) sur les contrats à terme normalisés de
marchandises
(315) (315)
Résultat opérationnel ajusté (86 192) $ (38 258) $ 113 699 $ (1 500) $ (12 251) $
Période de douze mois close le 31 décembre 20122)
Groupe des Groupe des Coûts
(en milliers de dollars) produits de Groupe agro- produits de non Données
(audité) la viande alimentaire3) boulangerie3) affectés consolidées
Résultat net tiré des activités poursuivies 41 967 $
Impôt sur le résultat 20 005
Résultat avant impôt tiré des activités poursuivies 61 972 $
Charge d’intérêts 71 707
Variation de la juste valeur des swaps de
taux d’intérêt non désignés (7 297)
Autres (produits) charges (2 323) (4 294) (1 635) (388) (8 640)
Frais de restructuration et autres frais connexes 36 438 11 073 47 511
Résultat tiré des activités poursuivies 98 367 $ (15 453) $ 96 410 $ (14 071) $ 165 253 $
Diminution (hausse) de la juste valeur des actifs biologiques 3 436 3 436
Pertes latentes (profits latents) sur les contrats à terme normalisés de
marchandises
3 330 3 330
Résultat opérationnel ajusté 98 367 $ (15 453) $ 96 410 $ (7 305) $ 172 019 $

Bénéfice ajusté par action

Le bénéfice ajusté par action, une mesure non conforme aux IFRS, est
utilisé par la direction pour évaluer le résultat opérationnel
financier continu. Il est défini comme étant le bénéfice de base par
action tiré des activités poursuivies, attribuable aux actionnaires
ordinaires, et il est ajusté pour tenir compte des éléments qui ne sont
pas considérés comme représentatifs des activités opérationnelles
poursuivies par l’entreprise et des éléments pour lesquels l’incidence
économique des transactions se reflètera dans les résultats des
périodes futures au moment de la vente ou du transfert de l’actif
sous-jacent. Le tableau suivant présente un rapprochement entre le
bénéfice de base par action tiré des activités poursuivies tel qu’il
est présenté en vertu des IFRS et le bénéfice ajusté par action pour le
trimestre clos, comme il est indiqué ci-dessous, ainsi qu’un
rapprochement entre le bénéfice de base par action tiré des activités
poursuivies tel qu’il est présenté en vertu des IFRS dans les états
consolidés des résultats audités et le bénéfice ajusté par action pour
les exercices clos à ces dates, comme il est indiqué ci-dessous. La
direction croit que cette base est la plus appropriée pour évaluer les
résultats financiers, car elle est représentative des activités
poursuivies par la société.

Trimestres clos les Périodes de douze mois closes les
31 décembre 31 décembre
(non audité) (audité)
(en dollar par action) 20133) 20122) 3) 20133) 20122) 3)
Bénéfice (perte) de base par action tiré des activités poursuivies (0,13) $ 0,28 $ (0,48) $ 0,25 $
Frais de restructuration et autres frais connexesi) 0,08 0,07 0,49 0,25
Éléments inclus dans les autres produits qui ne sont pas considérés
comme représentatifs des activités courantesii) (0,09) (0,02) (0,43) (0,02)
Variation de la juste valeur des swaps de taux d’intérêt non désignésiii) (0,01) (0,04)
Variation de la juste valeur des pertes latentes (profits latents)
sur les contrats à terme normalisés de marchandisesiii) (0,02) 0,02
Variation de la juste valeur des actifs biologiquesiii) (0,10) (0,06) (0,07) 0,02
Bénéfice ajusté par actioniv) (0,25) $ $ 0,27 $ (0,51) $ 0,47 $
i) Comprend l’incidence par action des frais de restructuration et autres
frais connexes, après impôt et après la participation ne donnant pas le
contrôle.
ii) Comprend les profits/pertes associés aux activités non opérationnelles,
y compris les profits/pertes liés aux activités de restructuration, aux
regroupements d’entreprises, aux activités abandonnées, aux actifs
détenus en vue de la vente et à la tranche inefficace des activités de
couverture comptabilisée dans les résultats, le tout après impôt.
iii) Comprend l’incidence par action de la variation de la juste valeur des
swaps de taux d’intérêt non désignés, des pertes (profits) latents sur
les contrats à terme normalisés de marchandises et de la variation de
la juste valeur des actifs biologiques, après impôt.
iv) Les totaux ne sont pas nécessairement justes en raison de
l’arrondissement.

Énoncés prospectifs

Le présent document et les communications publiques, orales ou écrites,
de la société contiennent souvent des « énoncés prospectifs », selon la
définition qu’en donne la loi sur les valeurs mobilières applicable.
Ces énoncés sont fondés sur des attentes, estimations, prévisions et
projections courantes sur les secteurs dans lesquels la société exerce
ses activités et sur des opinions et hypothèses formulées par la
direction de la société. Ces énoncés comprennent notamment, mais sans
s’y limiter, des énoncés sur les objectifs de la société, de même que
des énoncés liés aux opinions, aux plans, aux objectifs, aux attentes,
aux anticipations, aux estimations et aux intentions de la société.
L’information prospective spécifique figurant dans le présent document
comprend, sans s’y limiter, les énoncés relatifs au moment de la
conclusion de la vente des actions de Canada Bread à Grupo Bimbo (rien
ne garantit que la transaction sera conclue); aux avantages attendus,
au calendrier, aux mesures, aux coûts et aux investissements associés
au plan de création de valeur de la société; aux attentes relatives à
l’amélioration des tendances commerciales, aux attentes relatives aux
mesures visant à réduire les coûts, à rétablir ou à accroître les
volumes ou à augmenter les prix, à améliorer les efficiences; au
dédoublement prévu des coûts indirects en lien avec l’exploitation de
la nouvelle boulangerie de produits frais de Hamilton simultanément
avec les boulangeries existantes; à l’utilisation prévue des soldes de
trésorerie, aux sources de fonds visant à satisfaire aux exigences
commerciales, aux investissements en immobilisations et au
remboursement de la dette; et aux attentes relatives à la suffisance du
compte de correction pour pertes sur créances. Des termes comme
« prévoir », « anticiper », « avoir l’intention de », « tenter »,
« pouvoir », « planifier », « croire », « chercher », « estimer » et
leurs dérivés ou d’autres expressions semblables signalent des énoncés
prospectifs. Ces énoncés ne constituent pas des garanties au sujet du
rendement futur et se fondent sur des hypothèses, des risques et des
incertitudes difficiles à prévoir.

En outre, ces énoncés et les attentes concernant le rendement des
activités de la société en général sont fondés sur certains facteurs et
hypothèses, concernant ce qui suit, sans s’y limiter : la conjoncture
économique au Canada, aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Japon; le
taux de change entre le dollar canadien et le dollar américain, la
livre sterling et le yen japonais; l’approvisionnement et les coûts des
matières premières, de l’énergie et des fournitures; les prix des
produits; la disponibilité d’assurances; l’environnement concurrentiel
et la conjoncture connexe des marchés; l’accroissement des efficiences
opérationnelles par suite du plan de création de valeur ou d’autres
mesures; l’accès continu au capital; les coûts de conformité aux normes
en matière d’environnement et de santé; l’absence d’une issue
défavorable relative aux litiges en cours; l’absence de mesures
imprévues par les gouvernements au Canada et à l’étranger; et
l’hypothèse générale selon laquelle aucun des risques décrits
ci-dessous ou ailleurs dans le présent document ne se réalisera. Toutes
ces hypothèses sont fondées sur l’information dont dispose actuellement
la société, y compris l’information obtenue auprès de tiers. Ces
hypothèses pourraient se révéler erronées en tout ou en partie. De
plus, les résultats réels pourraient différer considérablement de ceux
qui sont explicites, implicites ou prévus dans les énoncés prospectifs,
lesquels ne reflètent les attentes de la société qu’à la date à
laquelle ils ont été formulés.

Les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels
diffèrent considérablement des résultats, exprimés de manière explicite
ou implicite ou prévus, qui sont contenus dans les énoncés prospectifs,
comprennent entre autres :

  • les risques associés à l’acquisition de Canada Bread par Grupo Bimbo;
  • les risques associés à la mise en œuvre et à l’exécution du Plan;
  • les risques associés à la disponibité de capitaux et à l’encours de la
    dette de la société;
  • les risques associés aux changements relatifs aux systèmes et aux
    processus de la société;
  • les risques liés à la contamination des aliments, à la responsabilité à
    l’égard des produits de consommation et aux rappels de produits;
  • les risques liés aux acquisitions, aux dessaisissements et aux dépenses
    d’investissement projetés;
  • l’incidence des fluctuations des cours du marché des titres à revenu
    fixe et des titres de capitaux propres de même que des variations des
    taux d’intérêt sur la charge de retraite et les besoins de
    capitalisation;
  • la nature cyclique du coût et de l’approvisionnement des porcs et la
    nature concurrentielle du marché du porc en général;
  • le risque lié à la santé du bétail;
  • l’incidence d’une pandémie sur les activités de la société;
  • l’exposition aux risques de change de la société;
  • la capacité de la société à se prémunir contre l’effet de la fluctuation
    des prix des marchandises en ayant recours à des contrats à terme
    normalisés de marchandises et à des options;
  • l’incidence des variations de la valeur de marché des actifs biologiques
    et des instruments de couverture;
  • l’incidence des événements internationaux sur les prix et la libre
    circulation des marchandises;
  • les risques que pose le respect de nombreux règlements gouvernementaux;
  • les risques liés aux litiges;
  • l’incidence des changements dans les goûts des consommateurs et dans
    leurs habitudes d’achat;
  • les effets des nombreux règlements environnementaux et les passifs
    environnementaux éventuels entraînés par ceux-ci;
  • les risques liés à la consolidation du commerce de détail;
  • les risques liés à la concurrence;
  • les risques liés à l’observation dans le monde entier des diverses lois
    et pratiques en vigueur dans le cadre du droit du travail et les
    risques liés à d’éventuels arrêts de travail en raison du
    non- renouvellement de certaines conventions collectives et au
    recrutement et à la conservation de personnel qualifié;
  • les risques associés aux distributeurs indépendants de la société;
  • les risques associés aux prix des produits de la société;
  • les risques associés à la gestion de la chaîne d’approvisionnement de la
    société et
  • les risques associés à l’incapacité de repérer et de gérer les risques
    stratégiques auxquels la société doit faire face.

La société avertit le lecteur du fait que la liste des facteurs énoncés
ci-dessus n’est pas exhaustive. Ces facteurs sont décrits plus en
détail dans le rapport de gestion annuel de la société, publié sur
SEDAR à www.sedar.com, pour la période close le 31 décembre 2013, sous la rubrique « Facteurs
de risque ». Le lecteur devrait examiner cette rubrique en détail. La
société n’a pas l’intention de mettre à jour les énoncés prospectifs,
oraux ou écrits, et décline toute obligation de cette nature, que ce
soit en raison de nouvelles informations, d’événements futurs ou
autrement sauf lorsque la loi l’exige.

D’autres renseignements sur la société, dont la notice annuelle déposée
par la société, seront disponibles sur SEDAR à www.sedar.com.

Les Aliments Maple Leaf Inc. (« Les Aliments Maple Leaf » ou la
« société ») est une importante société de viandes, de repas et de
produits de boulangerie à valeur ajoutée établie au Canada qui s’engage
à offrir des produits alimentaires de qualité à des consommateurs
partout dans le monde. Son siège social est situé à Toronto, au Canada,
et elle emploie environ 18 000 personnes pour ses activités au Canada,
aux États-Unis, en Europe et en Asie.

Légende des notes

  1. Le résultat opérationnel ajusté, une mesure non conforme aux IFRS, est
    utilisé par la direction pour évaluer le résultat opérationnel
    financier. Il est défini comme le résultat tiré des opérations ajusté
    pour tenir compte des éléments qui ne sont pas considérés comme
    représentatifs des activités poursuivies par la société et des éléments
    pour lesquels l’incidence économique des transactions se reflètera dans
    les résultats des périodes futures au moment de la vente ou du
    transfert de l’actif sous-jacent. Se reporter à la rubrique
    « Rapprochement des mesures financières non conformes aux IFRS » dans
    le présent communiqué.
  2. Les données de 2012 ont été retraitées afin de prendre en compte
    l’incidence de l’adoption de la version révisée de la Norme comptable
    internationale 19, Avantages du personnel (« IAS 19 »), conformément à
    ce qui est indiqué à la note 32 des états financiers consolidés audités
    de la société.
  3. Les chiffres excluent les résultats des entreprises Rothsay et Olivieri
    qui sont comptabilisés à titre d’activités abandonnées. Se reporter à
    la note 22 des états financiers consolidés audités de la société.
  4. Le bénéfice ajusté par action, une mesure non conforme aux IFRS, est
    utilisé par la direction pour évaluer le résultat opérationnel
    financier continu. Il est défini comme le bénéfice de base par action
    tiré des activités poursuivies, attribuable aux actionnaires
    ordinaires, et il est ajusté pour tenir compte de tous les éléments qui
    ne sont pas considérés comme représentatifs des activités poursuivies
    par l’entreprise et des éléments pour lesquels l’incidence économique
    des transactions se reflètera dans les résultats des périodes futures
    au moment de la vente ou du transfert de l’actif sous-jacent. Se
    reporter à la rubrique « Rapprochement des mesures financières non
    conformes aux IFRS » dans le présent communiqué.
  5. Le BAIIA ajusté, une mesure non conforme aux IFRS, est utilisé par la
    direction pour évaluer le résultat opérationnel financier. Il est
    défini comme le résultat avant les intérêts et les impôts sur le
    bénéfice, plus la perte de valeur et l’amortissement des
    immobilisations incorporelles, ajusté pour tenir compte des éléments
    qui ne sont pas considérés comme représentatifs des activités
    poursuivies de l’entreprise et des éléments pour lesquels l’incidence
    économique des transactions se reflètera dans les résultats des
    périodes futures au moment de la vente ou du transfert de l’actif
    sous-jacent.

États financiers consolidés
(en milliers de dollars canadiens)

LES ALIMENTS MAPLE LEAF INC.

Périodes de trois mois et de douze mois closes les 31 décembre 2013 et
2012

Bilans consolidés

Au Au Au
31 décembre 31 décembre 1er janvier
2013 2012 2012
(retraité) (retraité)
ACTIFS
Actifs courants
Trésorerie et équivalents de trésorerie 506 670 $ $ 90 414 $ $
Débiteurs 111 034 117 533 133 504
Billets à recevoir 115 514 124 457 123 545
Stocks 287 786 301 804 293 231
Actifs biologiques 95 740 78 127 49 265
Impôt sur le résultat et autres impôts à recouvrer 43 300 41 527 43 789
Actifs détenus en vue de la vente 5 206 37 087
Charges payées d’avance et autres actifs 17 921 12 590 24 688
1 183 171 $ 803 539 $ 668 022 $
Immobilisations corporelles 1 323 318 1 212 177 1 067 246 $
Immeuble de placement 12 865 11 979 11 232
Avantages du personnel 117 615 107 831 133 942
Actif d’impôt différé 26 119 132 558 127 456
Goodwill 720 798 753 156 753 739
Immobilisations incorporelles 198 578 208 793 191 896
Autres actifs à long terme 16 628 13 663 11 926
Total des actifs 3 599 092 $ 3 243 696 $ 2 965 459 $
PASSIF ET CAPITAUX PROPRES
Passifs courants
Dette bancaire 4 408 $ 48 243 $ 36 404 $
Créditeurs et charges à payer 649 554 446 911 507 059
Provisions 54 853 26 335 44 255
Partie courante de la dette à long terme 209 780 6 573 5 618
Autres passifs courants 47 927 14 961 20 409
966 522 $ 543 023 $ 613 745 $
Dette à long terme 744 212 1 206 945 941 956
Avantages du personnel 174 503 420 933 350 853
Provisions 19 603 25 800 28 936
Autres passifs à long terme 28 744 80 084 88 153
Passif d’impôt différé 23 516 8 912 11 703
Total des actifs 1 957 100 $ 2 285 697 $ 2 035 346 $
Capitaux propres
Capital social 905 216 $ 902 810 $ 902 810 $
Résultats non distribués (déficit) 602 717 (72 701) (78 674)
Surplus d’apport 79 139 75 913 64 327
Cumul des autres éléments du résultat global (4 593) (13 263) (17 042)
Actions propres (1 350) (1 845) (6 347)
Total des capitaux propres 1 581 129 $ 890 914 $ 865 074 $
Participation ne donnant pas le contrôle 60 863 67 085 65 039
Total des capitaux propres 1 641 992 $ 957 999 $ 930 113
Total des passifs et des capitaux propres 3 599 092 $ 3 243 696 $ 2 965 459 $

États consolidés des résultats

(en milliers de dollars canadiens, sauf les montants par action)
Trimestre clos le 31 décembre Période de douze mois close le 31 décembre,
2013 2012 2013 2012
(non audité) (non audité) (retraité)
(retraité)
Ventes 1 106 985 $ 1 130 675 $ 4 406 448 $ 4 551 828 $
Coût des ventes 983 206 938 255 3 920 652 3 878 219
Marge brute 123 779 $ 192 420 $ 485 796 $ 673 609 $
Frais de vente et charges générales et administratives 123 328 111 316 484 192 508 356
Bénéfice tiré des activités poursuivies
avant ce qui suit : 451 $ 81 104 $ 1 604 $ 165 253 $
Frais de restructuration et autres frais connexes (15 275) (12 796) (93 164) (47 511)
Variation de la juste valeur des swaps de
taux d’intérêt non désignés 92 117 2 022 7 297
Autres produits (charges) 14 559 4 314 77 995 8 640
Bénéfice (perte) avant intérêts et
impôt sur le résultat tiré(e) des activités poursuivies (174) $ 72 739 $ (11 543) $ 133 679 $
Charge d’intérêts et autres coûts de financement 17 833 17 190 69 842 71 707
Bénéfice (perte) avant impôt sur le résultat
tiré(e) des activités poursuivies (18 006) $ 55 549 $ (81 385) $ 61 972 $
Impôt sur le résultat (3 557) 14 595 (22 842) 20 005
Bénéfice net (perte nette) tiré(e) des activités poursuivies (14 449) $ 40 954 $ (58 543) $ 41 967 $
Bénéfice net tiré des activités abandonnées 525 824 9 352 570 706 54 595
Bénéfice net 511 375 $ 50 306 $ 512 163 $ 96 562 $
Attribuable à ce qui suit :
Actionnaires ordinaires 500 747 $ 48 139 $ 496 310 $ 89 416 $
Participation ne donnant pas le contrôle 10 628 2 167 15 853 7 146
511 375 $ 50 306 $ 512 163 $ 96 562 $
Bénéfice (perte) par action attribuable aux actionnaires ordinaires
Bénéfice de base par action 3,58 $ 0,35 $ 3,55 $ 0,64 $
Bénéfice dilué par action 3,58 $ 0,34 $ 3,55 $ 0,63 $
Bénéfice (perte) de base par action
tiré(e) des activités poursuivies (0,13) $ 0,28 $ (0,48) $ 0,25 $
Bénéfice dilué (perte diluée) par action
tiré(e) des activités poursuivies (0,13) $ 0,27 $ (0,48) $ 0,24 $
Nombre moyen pondéré d’actions (en millions) 140,0 139,3 139,9 139,4

États consolidés du résultat global

(en milliers de dollars canadiens) Trimestre clos le 31 décembre Période de douze mois close le 31 décembre
2013 2012 2013 2012
(non audité) (non audité) (retraité)
(retraité)
Résultat net 511 375 $ 50 306 $ 512 163 $ 96 562 $
Autres éléments du résultat global
Éléments qui ne seront pas reclassés
dans le résultat net :
Variation des écarts actuariels 60 892 $ 7 261 $ 203 365 $ (61 591) $
Total des éléments qui ne seront pas reclassés
dans le résultat net 60 892 $ 7 261 $ 203 365 $ (61 591) $
Éléments qui sont ou qui peuvent être reclassés
ultérieurement dans le résultat net :
Variation de l’écart de
conversion cumulé 6 189 $ 1 972 $ 10 728 $ (1 730) $
Variation des profits latents et des pertes
latentes sur les couvertures
de flux de trésorerie
565 (1 061) (546) 5 251
Total des éléments qui sont ou qui peuvent être reclassés
ultérieurement dans le résultat net 6 754 $ 911 $ 10 182 $ 3 521 $
67 646 $ 8 172 $ 213 547 $ (58 070) $
Résultat global 579 021 $ 58 478 $ 725 710 $ 38 492 $
Attribuable à ce qui suit :
Actionnaires ordinaires 567 062 $ 55 773 $ 706 515 $ 31 981 $
Participation ne donnant pas le contrôle 11 959 2 705 19 195 6 511

États consolidés des variations du total des capitaux propres

(en milliers de dollars canadiens)

Montants attribuables aux actionnaires ordinaires
Cumul total
Résultats des autres
non éléments du Participation Total des
Capital distribués Surplus résultat Actions ne donnant pas capitaux
social (déficit) d’apport global propres le contrôle propres
Solde au 31 décembre 2012 902 810 $ (72 701) $ 75 913 $ (13 263) $ (1 845) $ 67 085 $ 957 999 $
(retraité)
Résultat net 496 310 15 853 512 163
Autres éléments
du résultat global 201 535 8 670 3 342 213 547
Dividendes déclarés
(0,16 $ par action) (22 427) (25 417) (47 844)
Charge de rémunération
fondée sur des actions 12 604 12 604
Exercice d’options sur actions 2 406 2 406
Émission d’actions propres (495) 495
Règlement en espèces de la
rémunération fondée sur des actions
(14 391) (14 391)
Modification du régime de rémunération
fondée sur des actions
3 508 3 508
Autres 2 000 2 000
Solde au 31 décembre 2013 905 216 $ 602 717 $ 79 139 $ (4 593) $ (1 350) $ 60 863 $ 1 641 992 $
Montants attribuables aux actionnaires ordinaires
Cumul total
des autres
Déficit éléments du Participation Total des
Capital non Surplus résultat Actions ne donnant pas capitaux
social distribué d’apport global propres le contrôle propres
(retraité)
Solde au 1er janvier 2012 902 810 $ (78 674) $ 64 327 $ (17 042) $ (6 347) $ 65 039 $ 930 113 $
(retraité)
Résultat net 89 416 7 146 96 562
Autres éléments
du résultat global (61 214) 3 779 (635) (58 070)
Dividendes déclarés
(0,16 $ par action) (22 229) (4 473) (26 702)
Charge de rémunération
fondée sur des actions 24 711 24 711
Émission d’actions propres (13 525) 13 525
Rachat d’actions propres (9 023) (9 023)
Acquisition d’entreprise (82) (82)
Autres 400 90 490
Solde au 31 décembre 2012 902 810 $ (72 701) $ 75 913 $ (13 263) $ (1 845) $ 67 085 $ 957 999 $

États consolidés des flux de trésorerie

(en milliers de dollars canadiens) Trimestre clos le 31 décembre Période de douze mois close le 31 décembre
2013 2012 2013 2012
(non audité) (non audité) (retraité)
(retraité)
ENTRÉES (SORTIES) DE TRÉSORERIE LIÉES AUX ACTIVITÉS SUIVANTES :
Activités opérationnelles
Résultat net 511 375 $ 50 306 $ 512 163 $ 96 562 $
Ajouter (déduire) les éléments sans effet sur la trésorerie :
Variation de la juste valeur des actifs biologiques (18 109) (10 703) (13 540) 3 436
Amortissement 36 682 35 093 141 818 132 739
Rémunération fondée sur des actions 2 358 8 482 12 604 24 711
Impôt différé 76 304 10 695 52 847 9 967
Impôt exigible 3 747 7 135 23 443 28 922
Charges d’intérêts 16 445 17 187 68 496 71 685
Profit sur la vente d’immobilisations corporelles 613 (203) (2 320) (624)
Profit sur la vente d’entreprises (605 901) (605 901)
Profit sur la vente d’actifs
détenus en vue de la vente
(10 564) (67 640) (459)
Profit sur la vente d’immeubles de placement (323)
Profit sur un regroupement d’entreprises (5 330) 985 (5 330)
Variation de la juste valeur des swaps de
taux d’intérêt non désignés (92) (117) (2 022) (7 297)
Variation de la juste valeur des
instruments financiers dérivés (3 746) (196) 117 3 107
Moins-value des actifs (déduction faite des écritures de
contrepassation)
(87) 5 837
Augmentation du passif au titre des régimes de retraite 1 079 (4 801) 15 789 13 282
Impôt sur le résultat payé, montant net (7 559) (5 349) (28 537) (21 861)
Intérêts payés (13 479) (16 473) (62 949) (69 896)
Variation de la provision pour restructuration
et autres frais connexes 7 591 7 120 55 497 13 179
Autres 7 181 (2 038) (13 194) (9 427)
Variation des éléments hors trésorerie du fonds de roulement
opérationnel
43 236 (24 383) 166 955 (64 616)
Entrées de trésorerie liées aux activités opérationnelles 47 074 $ 66 425 $ 260 125 $ 218 080 $
Activités de financement
Dividendes versés (5 613) $ (5 639) $ (22 427) $ (22 229) $
Dividendes versés en lien avec la participation ne donnant pas le
contrôle
(1 271) (1 270) (5 084) (3 710)
Augmentation (diminution) nette de la dette à long terme (592 088) 83 410 (279 178) 272 546
Rachat d’actions propres (9 023)
Exercice d’options sur actions 2 230 2 406
Règlement en espèces de la rémunération fondée sur des actions (14 391) (14 391)
Augmentation des coûts de financement (1 388) (1 388)
Autres (352) (1 619)
Entrées (sorties) de trésorerie liées aux activités de financement (612 521) $ 76 149 $ (320 062) $ 235 965 $
Activités d’investissement
Entrées d’actifs à long terme (87 647) $ (108 723) $ (361 155) $ (306 334) $
Acquisition d’entreprise (46 560) (922) (77 690)
Inscription à l’actif des charges d’intérêts (4 854) (2 771) (15 980) (6 901)
Produit tiré de la vente d’actifs à long terme 3 598 1 630 12 094 7 481
Produit tiré de la vente d’entreprises 744 811 744 811
Produit tiré de la vente d’actifs détenus en vue de la vente 11 495 141 180 7 974
Entrées (sorties) de trésorerie liées aux activités d’investissement 667 403 $ (156 424) $ 520 028 $ (375 470) $
Augmentation (diminution) de la trésorerie et des équivalents de
trésorerie
101 956 $ (13 850) $ 460 091 $ 78 575 $
Trésorerie et équivalents de trésorerie à l’ouverture de la période,
montant net
400 306 56 021 42 171 (36 404)
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture de la période,
montant net
502 262 $ 42 171 $ 502 262 $ 42 171 $
Le montant net de la trésorerie et des équivalents de trésorerie se
compose de ce qui suit :
Trésorerie et équivalents de trésorerie 506 670 $ 90 414 $ 506 670 $ 90 414 $
Dette bancaire (4 408) (48 243) (4 408) (48 243)
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture de la période,
montant net
502 262 $ 42 171 $ 502 262 $ 42 171 $

Information financière sectorielle

Trimestre clos le 31 décembre Période de douze mois close le 31 décembre
2013 2012 2013 2012
(non audité) (non audité) (retraité)
(retraité)
Ventes
Groupe des produits de la viande 742 739 $ 751 362 $ 2 923 857 $ 3 046 633 $
Groupe agroalimentaire 22 303 64 938 235 199 259 181
Groupe des produits de boulangerie 372 805 390 747 1 531 993 1 567 196
Total des ventes 1 137 847 $ 1 207 047 $ 4 691 049 $ 4 873 010 $
Ventes des activités abandonnées (30 862) (76 372) (284 601) (321 182)
Ventes des activités poursuivies 1 106 985 $ 1 130 675 $ 4 406 448 $ 4 551 828 $
Résultat avant les frais de restructuration et autres
frais connexes et les autres produits
Groupe des produits de la viande (42 624) $ 42 585 $ (86 192) $ 98 367 $
Groupe agroalimentaire (6 365) 10 327 23 303 59 813
Groupe des produits de boulangerie 30 675 30 504 116 030 94 010
Coûts non affectés 22 166 10 206 12 355 (14 071)
Résultat total avant les frais de restructuration
et autres frais connexes et les autres produits 3 852 $ 93 622 $ 65 496 $ 238 119 $
Résultat avant les frais de restructuration
et autres frais connexes et les autres produits
provenant des activités abandonnées (3 401) (12 518) (63 892) (72 866)
Résultat avant les frais de restructuration
et autres frais connexes et les autres produits
provenant des activités poursuivies 451 $ 81 104 $ 1 604 $ 165 253 $
Dépenses en immobilisations
Groupe des produits de la viande 87 532 $ 85 951 $ 318 995 $ 234 663 $
Groupe agroalimentaire 6 481 7 424 17 917 16 361
Groupe des produits de boulangerie 17 864 15 348 48 473 55 310
111 877 $ 108 723 $ 385 385 $ 306 334 $
Amortissement
Groupe des produits de la viande 19 264 $ 16 431 $ 69 111 $ 61 260
Groupe agroalimentaire 2 453 4 031 14 748 15 980
Groupe des produits de boulangerie 14 965 14 631 57 959 55 499
36 682 $ 35 093 $ 141 818 $ 132 739 $

Information financière sectorielle

Au 31 décembre Au 31 décembre Au 1er janvier
2013 2012 2012
Total des actifs
Groupe des produits de la viande 1 823 866 $ 1 617 413 $ 1 482 741 $
Groupe agroalimentaire 195 537 275 167 224 108
Groupe des produits de boulangerie 1 169 669 1 005 432 944 032
Actifs non affectés 410 020 345 684 314 578
3 599 092 $ 3 243 696 $ 2 965 459 $
Goodwill
Groupe des produits de la viande 428 236 $ 442 925 $ 442 336 $
Groupe agroalimentaire 13 845 13 845
Groupe des produits de boulangerie 292 562 296 386 297 558
720 798 $ 753 156 $ 753 739 $

SOURCE Les Aliments Maple Leaf Inc.

Renseignements :

Relations avec les investisseurs : Nick Boland,
Vice-président, 416-926-2005
Relations avec les médias : 416-926-2020