Retour aux médias

Les aliments Maple Leaf annonce ses résultats pour le troisième trimestre

TORONTO, ONTARIO – La société annonce une hausse de 42% de son
bénéfice d’exploitation
Les aliments Maple Leaf Inc. a annoncé aujourd’hui une forte
croissance de son bénéfice pour le troisième trimestre terminé le
30 septembre 1999. Les ventes ont connu une hausse de 3,3 pour
cent et le bénéfice d’exploitation a grimpé de 42 pour cent par
rapport au troisième trimestre de la période correspondante de
l’exercice précédent. Le groupe des produits de la viande et le
groupe agro-industriel ont tous deux annoncé une forte hausse du
bénéfice par rapport à la période correspondante de l’exercice
antérieur. Au sein du groupe des produits de boulangerie, Canada
Bread a enregistré une hausse de son bénéfice d’exploitation au
troisième trimestre, tel que prévu au début de l’exercice.
L’amélioration du bénéfice reflète les premiers résultats positifs
des efforts de rectification des activités de Canada Bread.
Résultats financiers

Pour le troisième trimestre, les ventes ont atteint 866 millions
$, soit une hausse de 3,3% par rapport à 838 millions $ pour la
période correspondante de l’exercice précédent. Pour les neuf
premiers mois de l’exercice, les ventes se sont établies à 2,6
milliards $ pour une hausse de 10% par rapport à 2,4 milliards $
pour la période correspondante de l’exercice précédent.
Le bénéfice d’exploitation pour le troisième trimestre était de
35,7 millions $, soit une hausse de 42% par rapport à 25,2
millions $ pour la période correspondante de l’exercice précédent.
Pour les neuf premiers mois de l’exercice, le bénéfice
d’exploitation s’est établi à 102,1 millions $, soit une hausse de
82% par rapport à 56,0 millions $, avant charges spéciales, pour
la période correspondante de l’exercice précédent.
Le bénéfice net pour le trimestre s’est élevé à 20,3 millions $
(0,20 $ par action) comparativement à 7,1 millions $ (0,08 $ par
action) pour la période correspondante de l’exercice précédent.
Pour les neuf premiers mois de l’exercice, le bénéfice net s’est
élevé à 54,3 millions $ (0,54 $ par action), incluant un gain de
6,6 millions $ (0,07 $ par action) sur la vente des activités de
franchise, comparativement à 12,9 millions $ (0,14 $ par action)
pour la période correspondante de l’exercice précédent, avant
charge spéciale.

 » Nous sommes très satisfaits de l’amélioration constante du
bénéfice d’exploitation cette année. Cette amélioration résulte
directement de la restructuration et des changements importants
entrepris par la société « , a déclaré M. Michael H. McCain,
président et chef de la direction des Aliments Maple Leaf.  » Nous
prévoyons que ces résultats encourageants vont se maintenir.  »
Groupe des produits de la viande
Pour le troisième trimestre, les ventes du groupe des produits de
la viande se sont établies à 524 millions $, en hausse de 4,3% par
rapport à 502 millions $ pour la période correspondante de
l’exercice précédent. Pour les neuf premiers mois de l’exercice,
les ventes se sont établies à 1,6 milliards $ pour une hausse de
13% par rapport à 1,4 milliard $ pour la période correspondante de
l’exercice précédent. Pour le troisième trimestre, le bénéfice
d’exploitation s’est fixé à 13,7 millions $, soit une hausse de
80% par rapport à 7,6 millions $ pour la période correspondante de
l’exercice précédent. Pour les neuf premiers mois de l’exercice,
le bénéfice d’exploitation s’est établi à 48,9 millions $
comparativement à 7,8 millions $ pour la période correspondante de
l’exercice antérieur.

Les résultats d’exploitation trimestriels ont bénéficié de la
croissance constante des produits de la viande de marque à valeur
ajoutée de la société, comme les volailles Maple Leaf Prime, et
les fortes ventes de porc au Japon. La mise en exploitation de
l’installation de production de porc frais de Brandon a eu lieu en
septembre, en avance sur l’échéancier prévu. Cette usine devrait
commencer à contribuer au bénéfice d’exploitation vers le début du
second semestre de 2000.

Au cours du trimestre, la société a annoncé son intention
d’investir environ 15 millions $ pour améliorer et rationaliser la
production des installations de fabrication, réduisant ainsi
considérablement les frais de fabrication. Les installation de
Maple Leaf Consumer Foods comprennent les anciennes activités de
Maple Leaf Meats liées aux viandes emballées ainsi qu’aux
anciennes installations de Burns Meats/Gainers et de Principal
Marques. Aucune charge spéciale ne sera liée à ce projet, car les
provisions afférentes figurent dans des provisions de charges
spéciales et d’acquisition.

Groupe des produits de boulangerie

Pour le troisième trimestre, les ventes du groupe des produits de
boulangerie ont atteint 169 millions $, soit le même montant que
pour la période correspondante de l’exercice précédent. Pour les
neuf premiers mois de l’exercice, les ventes se sont élevées à 518
millions $ par rapport à 493 millions $ pour la période
correspondante de l’exercice précédent. Le bénéfice d’exploitation
pour le troisième trimestre était de 4,1 millions $
comparativement à 4,3 millions $ (ou 4,0 millions $ excluant les
bénéfices des activités de franchise) pour la période
correspondante de l’exercice précédent. Pour les neuf premiers
mois de l’exercice, le bénéfice d’exploitation s’est élevé à 6,2
millions $ comparativement à 12,4 millions $ pour la période
correspondante de l’exercice précédent.

 » Nous sommes encouragés par le fait que les initiatives de
reprise mises en place à Canada Bread commencent à avoir des
résultats positifs sur les résultats financiers « , a déclaré M.
McCain.  » Nous sommes également très heureux des excellentes
ventes réalisées aux Etats-Unis par nos activités liées au pain
pré-cuit.  »

Pour le troisième trimestre, Canada Bread Company, Limited a
enregistré une hausse de 36% de son bénéfice d’exploitation par
rapport à la période correspondante de l’exercice antérieur en
conséquence d’améliorations des activités de Canada Bread liées
aux produits frais. Les activités liées aux produits congelés ont
subi le contrecoup de difficultés opérationnelles à court terme,
contrebalancé par le maintien de la croissance du bénéfice lié aux
pâtes. Aux Etats-Unis, la perte de certaines marques de bagel
privées sous contrat a eu un effet défavorable sur les résultats
récents. Ce volume, quoique rentable, ne faisait pas partie du
volume principal de Maple Leaf Bakery. La société continue
d’enregistrer des gains importants dans la vente de produits de
boulangerie pré-cuits, qui a augmenté de près de 20% Pour les neuf
premiers mois de l’exercice, par rapport à la période
correspondante de l’exercice antérieur.

Groupe agro-industriel

Pour le troisième trimestre, les ventes du groupe agro-industriel
ont atteint 173 millions $, en hausse de 3,5% par rapport à 167
millions $ pour la période correspondante de l’exercice précédent.
Pour les neuf premiers mois de l’exercice, les ventes se sont
établies à 507 millions $, en hausse de 4% par rapport à 487
millions $ pour la période correspondante de l’exercice précédent.
Le bénéfice d’exploitation s’est élevé à 18,0 millions $, en
hausse de 35% par rapport à 13,3 millions $ pour la période
correspondante de l’exercice précédent. Pour les neuf premiers
mois de l’exercice, le bénéfice d’exploitation s’est élevé à 47,0
millions, en hausse de 31% par rapport à 35,9 millions $ pour la
période correspondante de l’exercice précédent.

Les activités de Shur-Gain liées à l’alimentation des animaux,
principalement au Québec et dans le Canada atlantique, ont été le
fer de lance des améliorations constatées au cours du trimestre.
Au Québec les résultats financiers se sont améliorés par suite de
la rationalisation réussie de notre investissement dans des
installations d’élevage de porc. Dans les Maritimes, les résultats
ont été favorisés par une forte hausse des ventes de nourriture
pour poisson. La construction de la nouvelle tour de moulin de St.
Marys, en Ontario, se poursuit comme prévu et devrait être
complétée d’ici décembre.

Les résultats de Rothsay ont accusé une légère baisse en raison de
la diminution du prix des produits de base. Toutefois les
résultats devraient s’améliorer plus tard et en l’an 2000 à mesure
que la production croissante de la nouvelle installation de porc
frais de Brandon contribuera au volume de traitement de Rothsay.
En septembre 1999, la Société a annoncé l’achat de Landmark Group
Inc. pour un investissement total d’environ 150 millions $. La
transaction a été conclue au début d’octobre 1999. Landmark Group
oeuvre dans le domaine de l’agriculture animale dans l’ouest du
Canada depuis plus de 40 ans. Le groupe comprend Landmark Feeds
Inc., un fabricant et fournisseur d’aliments pour toutes les
espèces de bétail et Elite Swine Inc., une entreprise canadienne
de commercialisation du porc de produits génétiques pour les
producteurs de porc.

La transaction relance la société sur le marché de l’alimentation
animale dans l’ouest du Canada et fait progresser grandement sa
stratégie de chaîne de valeur du porc, autant du point de vue de
la nutrition animale que de l’amélioration des relations entre
Maple Leaf et les producteurs de porc. La stratégie de  »
coordination verticale  » de la chaîne de valeur du porc de
Landmark/Maple Leaf utilisera un mélange de partenariats entre
Maple Leaf et les producteurs de porc pour accroître radicalement
l’approvisionnement en porc de la société. Cette  » coordination
verticale  » est à l’opposée de  » l’intégration verticale  » des
Etats-Unis, impliquant la détention par la société de la totalité
de la chaîne de valeur du porc.

Autres renseignements

Au début du quatrième trimestre, la filiale à 61% de la société,
Canbrands International Ltd., qui produit la litière pour chat  »
Yesterday’s News « , a vendu pratiquement la totalité de ses
installations et de ses actifs à Ralston Purina. La société
enregistrera un gain sur cette vente au quatrième trimestre.
Les autres revenus pour le troisième trimestre se sont élevés à
9,6 millions $ par rapport à 1,5 million $ pour la période
correspondante de l’exercice précédent. La hausse est
principalement attribuable à des rentrées provenant de la
participation de la société dans des coentreprises immobilières.
La société a appliqué un processus conçu pour minimiser les effets
du passage à l’an 2000. Au 30 septembre 1999, la phase
d’évaluation et de correction des systèmes informatiques de la
société était complétée. Un processus d’évaluation de la
préparation des tierces parties clés, comme les fournisseurs et
les clients, est en cours et se poursuivra pendant le reste de
l’exercice. Des plans d’urgence ont été mis en place dans certains
secteurs d’exploitation de la société. Il est toutefois impossible
d’être certain que tous les aspects liés au bogue de l’an 2000
touchant la société, incluant ceux qui relèvent des clients, des
fournisseurs et d’autres tierces parties, seront réglés
entièrement.

La société a déclaré un dividende de 0,04 $ par action payable le
31 décembre 1999 aux actionnaires inscrits le 17 décembre 1999.