Le Canada est en mesure et a le devoir de s’attaquer au problème de l’insécurité alimentaire, un éditorial de Michael McCain, président et chef de la direction des Aliments Maple Leaf.
2016/01/13

Le Canada est en mesure et a le devoir de s’attaquer au problème de l’insécurité alimentaire, un éditorial de Michael McCain, président et chef de la direction des Aliments Maple Leaf.

L’insécurité alimentaire représente un des grands défis de notre époque. Elle touche environ huit cents millions de personnes à l’échelle de la planète et on estime que 12 % des Canadiens souffrent de la faim ou consomment des aliments de piètre qualité en raison de l’insécurité alimentaire. Cela représente quatre millions de Canadiens, dont un enfant sur six.

Dans un éditorial paru dans le Globe and Mail le 28 décembre 2015, Michael McCain a demandé au nouveau gouvernement fédéral d’appuyer l’élaboration d’une stratégie alimentaire pancanadienne visant à soulager la faim et à permettre au Canada de saisir cette extraordinaire occasion de créer, de commercialiser et d’exporter des technologies en matière de production et de distribution alimentaire afin d’améliorer la sécurité alimentaire à l’échelle mondiale.

« Nous pouvons sans aucun doute atteindre ces objectifs si nous décidons de le faire. Et nous devrions également passer à l’action. Il en va de la tradition empathique de notre pays. Nous sommes innovateurs, pratiques, généreux. Des créateurs de paix et d’occasions. Adoptons une approche de la politique alimentaire à l’image de nos intérêts et de nos valeurs. »

  • Michael McCain, président et chef de la direction, Les Aliments Maple Leaf


 

Cet éditorial est inspiré d’un discours présenté à l’Institut C.D. Howe par M. McCain (accessible ici).

Pour de plus amples renseignements :